Contre-Regards

par Michel SANTO

Des choses cachées de la vie politique, en particulier…

désinformation

De son déjeuner avec un “jeune et brillant journaliste” spécialisé dans les enquêtes politiques, qui travaille pour un grand hebdomadaire, et du climat d’hypocrisie, de manipulation et de délitement de la vie politique et médiatique dont les plus cyniques propagateurs sont parfois les parangons de vertu, Maxime Tandonnet en tire la leçon suivante:

“On croit que le monde est devenu transparent mais seule la face visible de l’iceberg parvient à nos sens. Et nous retombons toujours sur la même question: comment sortir de ce marasme, bien plus moral qu’économique ou social? La réponse ne peut être qu’individuelle, personnelle. Elle tient à l’esprit critique, à la distance, au recul, refus de se laisser manipuler, rejet de toute forme d’idolâtrie, de soumission intellectuelle à un parti, une idéologie ou autre forme d’envoûtement et cultiver en soi une sorte de désenchantement positif…”

Pour ce qui me concerne, il y a bien longtemps que je cultive – précisons: que je m’efforce de cultiver, sans  toutefois être dupe et victime de mes propres limites et illusions – cette distanciation critique envers tous les pouvoirs et leurs “représentations”. Et le fait d’avoir exercé un métier qui, par obligation, m’a amené à “vivre” au plus près d’un entourage technico-politique ministériel et de Présidents d’exécutifs régionaux, départementaux et locaux, m’a définitivement immunisé en effet contre toute tentation, plus ou moins consentie ou imposée, d’envoûtement ou d’idolâtrie, à un homme, un parti ou une idéologie. De ce point de vue, une chance! Mais une posture inconfortable qui me fut souvent reproché tant dans ces milieux l’on ne supporte que  courtisanerie et  valets. Les détenteurs d’un quelconque pouvoir dans le champ politique surtout ne supportent que deux attitudes chez leurs proches: “faire-valoir” inconditionnel ou “miroir” admiratif. Les deux réunies étant particulièrement appréciées.

Une citation pour terminer ce billet:

“Les idées fixes rendent impossible la perception des réalités les plus visibles. Bien voir est souvent aussi difficile que prévoir.” (Les incertitudes de l’heure présente  (extraits), p.413, Les Amis de Gustave Le Bon, 1978)

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • Avatar

    POLO

    |

    “Endossez donc l’armure de Dieu , afin qu’au jour mauvais vous puissiez résister , et demeurer maitres du terrain.”
    St Paul(Eph.6,10-17)

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Dieu est anarchiste et Paul son prophète …

    Reply

  • Avatar

    POLO

    |

    Bravo pour cette belle formule.
    Dieu est ,peut être:” Anarchiste” pour vous mais il reste” Notre Créateur”pour d’autres avec son Décalogue .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Entendez Polo au sens où : au dessus de tous les pouvoirs temporels institués …

      Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    Dieu ? Michel que l’on me dise à quoi il ressemble et je vous dirai si j’y crois .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ni à vous, ni à moi … Et pourtant, cette part de chacun de nous qui échappe à tout entendement, à toute emprise rationnelle ; ce désir “d’absolu” que la beauté d’un geste, d’une pensée, d’une phrase, d’un paysage, d’une rencontre ré-veille, où donc prend-t-il sa source? Ce “Dieu” là n’est pas un état, c’est un dialogue permanent avec cette part de nous même, où le doute est sel de la foi ( confiance) …

      Reply

  • Avatar

    POLO

    |

    La foi n’écrase elle pas le doute de l’existence de Dieu ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      C’est dans cette dialectique qu’il s’éprouve !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël aussi. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le même fond "musical[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :