Contre-Regards

par Michel SANTO

Des morts pour la France en raison de leurs croyances religieuses?

Des morts pour la France en raison de leurs croyances religieuses?

Un seuil symbolique lourd de conséquence vient d’être franchi par le Président Hollande. Désormais, les morts pour la France venus de ses anciennes colonies seront honorés au nom de leurs convictions religieuses.

C’est ce que vient d’officialiser la plus haute autorité de l’Etat en se rendant à la Grande Mosquée de Paris pour y dévoiler une plaque commémorative en l’honneur des combattants musulmans tombés pour défendre notre pays. Demain, se rendra-t-il à Notre Dame de Paris pour les catholiques de « souche », et je ne sais où, qu’on me le pardonne, pour les protestants, les bouddhistes, les orthodoxes et toutes les tendances musulmanes qui ne se reconnaissent pas sous l’autorité du grand recteur de la Grande Mosquée de Paris ? Et quel sort réserver aux athées, agnostiques … – il devait y en avoir non ? – d’Afrique du Nord, de l’Est , de l’Ouest et du Centre, comme on disait alors ? Qui ne voit , de plus , qu’en prenant cette initiative, est de fait promu dans l’esprit du plus grand nombre des vivants originaires directement ou par leurs parents de ces terres, dont beaucoup de français comme vous et moi, comme seul critère d’identité qui compterait dans notre espace politique : à savoir l’appartenance à une communauté religieuse  ?  Plus grave est le silence des grands médias sur ce sujet. À croire que le communautarisme est une évidence et qu’il est déjà inscrit dans les mentalités et dans nos moeurs politiques. Que l’on m’entende bien cependant ! Je n’ai rien contre le communautarisme culturel : moi même venu par mes parents d’Espagne, je le vis, d’une certaine manière, comme le vivent aujourd’hui d’autres français venus d’ailleurs. Mais, en la circonstance, il s’agit de bien autre chose. Par cet acte , en effet, le garant de notre Constitution a rompu, dans notre République, la ligne de démarcation qui sépare le politique du religieux ; et cela même si on peut lui faire  crédit d’avoir voulu honorer des hommes à qui , à l’époque, on refusait le statut de citoyens français . Serions nous donc officiellement entrés dans une société multiculturelle et communautarisée ? C’est en tout cas le puissant message symbolique qui vient de nous être délivré… sans que cela apparemment trouble la conscience de ceux qui régulièrement s’inquiètent des problèmes posés par l’intégration de populations venues d’autres continents culturels et religieux à une société comme la nôtre,  qui se veut laïque …

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • sigismonde

    |

    honte a ce président qui fait feu de tout bois dans des perspectives electoralistes.
    A quelle bassesse ne se plie-t-on pas pour acheter des suffrages .
    honte à un président qui divise et divise volontairement
    le gouvernement par la fracture par l’opposition, par le conflit par la dictature de la pensée par la réeducation des foules , cela fait fremir

    Reply

  • phthoreux

    |

    Au point où nous sommes rendus, plus grand chose n’a de sens. François Hollande dit tout et son contraire. En l’occurrence, il fait de la retape électoraliste. Tout est bon pour tenter de sauver quelques voix…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]