Contre-Regards

par Michel SANTO

Des nuits de la Saint Sylvestre enflammées!…

1687852add695fbb43683cc31d488940 voitures ont été incendiées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, un nombre en recul de 12 % par rapport à 2013, selon le bilan du ministère de l’Intérieur transmis jeudi 1er janvier.  Une tradition désormais bien établie, comme la bûche à Noël, en général, elle, plutôt glacée. Un rituel sauvage où des voitures sont brûlées sur l’autel festif de l’abondance et de la démesure par de “jeunes” gens vivant à la périphérie de nos villes. Au frais, si je puis dire, de leurs propriétaires et voisins habitants dans les mêmes quartiers.Ainsi, les “mauvais esprits” censés symboliquement chasser les “feux d’artifice”, au coeur des grandes cités, et les pétards devant les portes des petites, chaque année nouvelle, se rappellent ainsi à nos souvenirs des années passées. La double-face de notre post-modernité à l’instar de Janus, jadis fêté tous les premiers janvier…

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Michel

    |

    Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2015. Concernant ces incendies , nous en supportons les frais dans nos primes d’assurances et nos impôts . Il faut bien que quelqu’un alimente le fonds d’indemnisation ( CIVI ) . Peut être même certains en profitent-ils pour obtenir ainsi 4000 Euros

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bonne année à vous aussi,Michel!

      Reply

  • Avatar

    guillaume

    |

    Je pensais que la tradition avait une origine plus ancienne que ces quelques dizaines d’années qui ont vu l’apparition des feux de voiture. A titre personnel et sans vouloir polémiquer il me semble que j’aurais écrit au frais au pluriel soit: aux frais. Amicalement.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      On pourrait l’écrire au pluriel, en effet. Mais vous l’avez bien entendu compris dans le sens que je voulais lui donner et qui me semble mieux exprimer le désarroi de ces malheureux propriétaires qui se trouve dans la situation absurde et révoltante de permettre à quelques “fous furieux” “de se payer” gratuitement ce genre d’embrasement hystérique et collectif . Bien à vous!

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :