Contre-Regards

par Michel SANTO

Donnez leur de la brioche!

imgres-copie-5.jpeg

V.G.E avait inauguré la « présidence normale » en partageant son petit-déjeuner élyséen avec des éboueurs et en s’invitant chez un transporteur routier pour lui jouer de l’ accordéon . Madame Filipetti fait mieux en recevant dans « ses musées » 400 bénéficiaires « d’associations caritatives » qui pourront ainsi visiter les expositions Dali et Hopper, notamment. Née fille de mineur lorrain la voici dans le rôle d’une Marie-Antoinette  people déclamant : « Ils demandent du pain, je leur donne de la brioche ». Preuve est faite qu’on peut se faire élire sur de prolétaires postures et gouverner en aristocrate…

 

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    viet

    |

    Plutôt que de critiquer cette démarche saluons en l’aspect positif dans une société où les médias plutôt que d’inviter leur publir à des émissions de qualité , rivalisent de médiocrité et de
    vulgarité ce qui n’empêche nos politiques de participer à des émissions comme sur Canal + . ainsi l’autre soir je fus renversé de voir Giscard d’Estaing et Delors participer à cette émission qui
    sévit sur cette chaîne entre 19h30 et 20 heures;

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Je ne regarde pas ces émissions dont vous parlez mais le peu que j’en apprends ne fais que confirmer tout le mal que je pense de cette dyarchie associant ,dans la plus grande des vulgarités, le
    politique et le médiatique… Sur ce billet vous notez l’aspect positif de la démarche Filipinienne, qui est réel mais largement couvert me semble – t- il par la dimension politicienne  de
    cette dame qui cherche à occulter ” la sanctuarisation ”  de son ministère promise par Hollande, et les promesses non tenues sur Florange notamment, etc… dans sa campagne électorale, en
    pratiquant ce genre de “coup” sur un fond de sauce compassionnel…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

    Le 27 de ce mois. Il écrit sur sa page Facebook : "départ pour les Seychelles", et reçoit des brouettées de "J'aime". Sitôt arrivé, il nous montre ses photos, qui suscitent une flopé[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :