Contre-Regards

par Michel SANTO

En Site Patrimonial Remarquable à Narbonne, certaines enseignes magnifient remarquablement notre patrimoine !

   

C’est une dame (que je ne connais pas !), qui s’est présentée à moi sur un célèbre réseau social, dans un de ses commentaires sur mon billet consacré à l’initiative prise par la municipalité (pour m’en féliciter d’ailleurs !) afin  « d’élaguer enfin la jungle publicitaire »  envahissant son centre et ses entrées de ville. « Chargée du suivi en Site Patrimonial Remarquable (ancien Secteur Sauvegardé) à Narbonne », elle me faisait remarquer qu’il existait bien : « des enseignes… qui dénaturent sensiblement notre centre… qu’elles n’ont en aucun cas fait l’objet d’une demande d’autorisation « ,  mais que « nous avions  de très belles enseignes commerciales réalisées par des professionnels soucieux de respecter notre Patrimoine ! ». Ce que je sais, mais qui m’avait tout de même  incité (sans aucune ironie) à lui demander (en message privé de surcroît), quelques exemples pour justement en faire la promotion sur ce site. Sa réponse (publique, elle)  fut de m’inviter « à traverser nos rues commerçantes du centre ville et d’observer les devantures commerciales ainsi que les enseignes qui les composent et d’avoir (si j’y parvenais) « un regard objectif (pour une fois) », pour ne pas manquer  d’être surpris « non seulement par les belles réalisations que vous découvrirez mais également par ce sentiment agréable d’être connecté sur le positif ! » Connecté sur du positif grâce à de belles enseignes commerciales du centre-ville !  Bigre ! Et de m’inviter, pour l’être (connecté), à traverser nos rues commerçantes, moi qui réside en centre-ville depuis plus de 10 ans déjà, et qui, tous les jours, en explore des kilomètres. Mais le plus drôle finalement n’est pas cette ordonnance thérapeutique au style new age mâtiné « d’esprit » iphonique si caractéristique de notre temps. Le plus extravagant, en effet,  est plutôt dans ses conséquences (c’est une hypothèse) sur ma façon habituelle de voir (ou ne pas voir) certains décors urbains, notamment.  J’ai dû passer, en effet, des milliers de fois dans la rue Droite (qui ne l’est pas !), comme dans cette petite rue aussi qui lui est perpendiculaire, pour me rendre ensuite à la cathédrale Saint-Just-Saint-Pasteur (j’aime l’atmosphère des églises !), et jamais, je le confesse (laïquement !), je n’avais fait attention à cette ostentatoire enseigne vantant les beautés de caniches en « surpoils » passés sous les ciseaux d’un spécialiste de ce genre de clebs. Dans l’axe et face à l’entrée (la grande!) de la célèbre cathédrale ! Sur le coup, si je puis dire, j’en demeurais stupéfait (au point d’ailleurs de me demander s’il ne s’agissait pas là d’une provocation d’un commerçant libre-penseur) tout en faisant l’amer constat de mon aveuglement passé (et quotidien…). Et de me demander encore si  je ne dois qu’à ma courtoise « Chargée du suivi en Site Patrimonial Remarquable » municipale cette tardive prise de conscience… (après tout, la Providence a aussi des raisons que la raison ignore !) Bref ! toujours est-il que cette enseigne un poil (façon de parler) vulgaire, ainsi placée face au « Trésor » de notre ensemble monumental, se présente désormais à ma vue comme l’emblème même d’un certain « jemenfoutisme » (euphémisme) collectif envers notre patrimoine historique et culturel. Et  qu’il conviendrait, très vite, d’en effacer la trace (le diable est toujours dans le détail !) Alors, et alors seulement, peut être, serai-je enfin habité par ce « sentiment agréable d’être connecté sur le positif ! ».

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle fait peur !

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle f

                  Un insoumis traqueur de "fascistes planqués", filme un individu casqué tabassant un manifestant place de la Cont[Lire la suite]
Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :