Contre-Regards

par Michel SANTO

Est-on ” riche ” à 5000 euros par mois?

 

Afficher l'image en taille réelle

 

 

Mais qui sont donc ces « riches »  à qui l’ont veut faire financer les retraites ? Pour les quantifier, l’institut national de la statistique a choisi, comme pour le seuil de pauvreté, une définition relative : les « hauts » et « très hauts » revenus sont les 10 % de la population disposant des revenus les plus élevés, les 1 % de la population bénéficiant de « très hauts revenus » déclarant un revenu annuel d’au moins 84.500 euros par unité de consommation en 2007, soit environ 10.000 euros net mensuels pour un couple ou 15.000 euros net pour un couple avec deux enfants. Les 9 autres pour cent déclarant au moins 35.600 euros, soit environ 5000 euros net mensuel pour un couple. Question : où placer le curseur de la « contribution retraite » que devraient payer les hauts revenus ? Dans la catégorie de ceux qui déclarent plus de 84.500 euros/an, comme l’entend le gouvernement ? Ils ne sont que 380.000 et rapporteront peu. A partir de 35.600 euros/an, ( la définition du riche  par les français selon une étude du CREDOC ), soit 3% de la population et qui pourrait rapporter gros? Le débat étant ouvert, que les choses soient donc dites clairement! On connaît depuis hier la définition du ” riche ” du gouvernement.Que Martine Aubry, entre autres, nous donne maintenant la sienne et nous précise s’il convient de ” taxer ” les riches à partir d’un revenu mensuel de 5000 euros par mois pour un couple (soit 100% des élus de la Nation !), par exemple.Une somme à partir de laquelle il fallait s’interroger sur la légitimité de son revenu, nous disait naguère F. Hollande mais qui n’a pas plus l’air de troubler les consciences.Ce qui explique, peut-être, l’opération d’enfumage idéologique de grande ampleur déployée sur ce dossier. Ce n’est quand même pas compliqué de donner un peu de lumière à ce débat! Est-on riche, oui ou non, à 5000 euros par mois ? Et dès lors qu’on l’est ,doit-on, retraité, actif, élu, salarié ou pas être mis à contribution pour financer le déficit des retraites ? Hier, le serveur du café ” Le Rive Gauche “, à Narbonne, ce n’est pas une blague, me donnait sa version: “un riche est celui qui gagne plus que moi “… CQFD!

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio