Contre-Regards

par Michel SANTO

Est-on  » riche  » à 5000 euros par mois?

 

Afficher l'image en taille réelle

 

 

Mais qui sont donc ces « riches »  à qui l’ont veut faire financer les retraites ? Pour les quantifier, l’institut national de la statistique a choisi, comme pour le seuil de pauvreté, une définition relative : les « hauts » et « très hauts » revenus sont les 10 % de la population disposant des revenus les plus élevés, les 1 % de la population bénéficiant de « très hauts revenus » déclarant un revenu annuel d’au moins 84.500 euros par unité de consommation en 2007, soit environ 10.000 euros net mensuels pour un couple ou 15.000 euros net pour un couple avec deux enfants. Les 9 autres pour cent déclarant au moins 35.600 euros, soit environ 5000 euros net mensuel pour un couple. Question : où placer le curseur de la « contribution retraite » que devraient payer les hauts revenus ? Dans la catégorie de ceux qui déclarent plus de 84.500 euros/an, comme l’entend le gouvernement ? Ils ne sont que 380.000 et rapporteront peu. A partir de 35.600 euros/an, ( la définition du riche  par les français selon une étude du CREDOC ), soit 3% de la population et qui pourrait rapporter gros? Le débat étant ouvert, que les choses soient donc dites clairement! On connaît depuis hier la définition du  » riche  » du gouvernement.Que Martine Aubry, entre autres, nous donne maintenant la sienne et nous précise s’il convient de  » taxer  » les riches à partir d’un revenu mensuel de 5000 euros par mois pour un couple (soit 100% des élus de la Nation !), par exemple.Une somme à partir de laquelle il fallait s’interroger sur la légitimité de son revenu, nous disait naguère F. Hollande mais qui n’a pas plus l’air de troubler les consciences.Ce qui explique, peut-être, l’opération d’enfumage idéologique de grande ampleur déployée sur ce dossier. Ce n’est quand même pas compliqué de donner un peu de lumière à ce débat! Est-on riche, oui ou non, à 5000 euros par mois ? Et dès lors qu’on l’est ,doit-on, retraité, actif, élu, salarié ou pas être mis à contribution pour financer le déficit des retraites ? Hier, le serveur du café  » Le Rive Gauche « , à Narbonne, ce n’est pas une blague, me donnait sa version: « un riche est celui qui gagne plus que moi « … CQFD!

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

    Hier, sur le coup des 17 heures, la plage était déserte (presque : quelques grands-mères retraitées et leurs petits-enfants l’occupaient) et le sable encore très chaud ; le vent pl[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :