Contre-Regards

par Michel SANTO

Fillon, Sarko, Montebourg, Valls et les autres…

imgres-1-copie-1.jpeg     

 

A droite, les médias mettent en scène l’affrontement Sarkozy-Fillon pour la prochaine présidentielle. On peut les comprendre : l’ancien président est ” un bon produit “. Serait-il retiré dans une yourte au fin fond du Tibet à méditer sur le livre de Job, que nos spécialistes en petites phrases et silences éloquents titreraient au retour de Sarko. Non seulement Nicolas leur fait gagner de l’argent, mais Fillon , surtout, en a terriblement besoin. Il n’existe que par lui : en décalque décalé, si je puis dire. Premier ministre de son quinquennat: il ne peut pas ne pas assumer;  candidat à la présidentielle en 2017: il ne peut pas ne pas le combattre. Ne serait ce que virtuellement ; rien n’assure en effet que l’ancien président est envie d’une revanche. Et si il lui en prenaient l’envie, je crains que Fillon ne voit tous ses soutiens prendre la poudre d’escampette. A commencer par Estrosi ! A moins que Montebourg ait raison et qu’il ne revienne qu’avec  ” des menottes aux poignets “. Un Montebourg lui aussi engagé dans la course élyséenne, et qui , à coups d’esclandres au sein du gouvernement, écrit son programme. Son dernier dégazage sur le schiste, après qu’il ait enfilé la marinière bretonne, en témoigne. Le PS étant dans l’incapacité de construire le ” récit ” présidentiel, il écrit concurremment le sien – en toute impunité ! –  en piquant chez Chevènement, qu’il assaisonne de grosses louches boboisantes. Un profil de bonapartiste de gauche, quoi! A l’opposé de celui d’un Valls, son adversaire social libéral assumé, qui ressemble tant à son prédécesseur de la place Beauvau! Curieux climat, en ce début d’été. Cotonneux ! Incertain! On cherche désespérément un prévisionniste en chef sensé parler de  l’Elysée, on se bagarre à droite et à gauche et on n’entend plus que Marine, qui nous annonce de grosses tempêtes… 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    “l’ancien président ait envie” ou faut-il comprendre : est en vie (commentaire : hélas) par contre s’il lui en “prenait” l’envie peut être ben que c’est plus mieux côté esthétique… singulier
    commentaire que v’là  je suis d’humeur badine !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"…

Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"

        La polarisation sur le seul voile pour les accompagnantes scolaire est une faute stratégique. La question centrale est en effet celle de la neutralité dans cet espace-[Lire la suite]
« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

      Ce matin, devant l’agence de la Société Générale, à quelques mètres de son entrée, un petit bonhomme, maigre et chétif, tenait en laisse un petit caniche aux poils roux, court[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :