Contre-Regards

par Michel SANTO

Grand Narbonne et développement durable.

Depuis la mise en place des Schéma de Cohérence Territoriale ( SCOT ), les élus ont la maîtrise urbaine de leurs territoires, pour peu, évidemment, que les lois de la République soient respectées. Et c’est au président des syndicats mixtes  » gérant  » ces SCOT de vérifier que chacune des communes couvertes par ce schéma d’aménagement respecte bien les objectifs et contraintes que les élus se sont collectivement et solidairement données. A Gruissan, la plus belle des stations balnéaires du littoral audois, il semble bien que l’on ait quelques difficultés à maîtriser ( ne fâchons personne pour le moment ) cette nouvelle donne politico-administrative. A preuve, cette modification du Plan Local d’Urbanisme qui, si des résidents-citoyens ne s’étaient pas mobilisés, leur aurait imposé un hôtel de 4 ou 6 étages en lieu et place d’un espace de loisirs et d’un parking arboré pour camping-cars. Cette initiative a , du coup, enclenché une réaction de l’Etat, avec copie au commissaire enquêteur, demandant à Didier Codorniou, le maire de Gruissan, de lui fournir la preuve que l’ensemble de ses projets immobiliers ne dépassaient pas les 50.000m2 de SCHON autorisés sur sa commune par le SCOT… Ce qui, d’après quelques indiscrétions émanant de « sources officielles », lui sera difficile pour ne pas dire impossible. Pour l’heure, le Président du SYCOT de la Narbonnaise et ses services, sans doute en vacances, ont oublié leurs responsabilités et se taisent. Quant à la presse locale, plombée par une grosse chaleur estivale, son esprit est dans l’animation festive plutôt que dans ce genre de débats citoyens forcément abscons. Autant dire que le développement durable, quand il pose de sérieux problèmes d’arbitrages pratiques, n’intéresse plus nos élus et les médias… J’aimerais tant être rapidement contredit…Pour tout aussi rapidement le faire savoir!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :