Contre-Regards

par Michel SANTO

Ne plus vouloir porter la forme entière de l’humaine condition…

       

Si j’en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses qu’un Guillaume Musso et m’instruirait sur la création littéraire, quand le ramassage quotidien de canettes de bière ou de coca devant ma porte m’informe lui, sans aucun doute, sur les sentiments éprouvés par les employés du service propreté de la Ville à l’égard de leurs concitoyens –  le con donnant sa vérité à ce vocable sans substance ;

Contre-Regard.com! Deux ans déjà, et deux ou trois chiffres « d’audience »…

     
Maison_Cartier-Bresson_de_Scanno

Maison Cartier-Bresson de Scanno. LPLT / Wikimedia Commons


Quand je voyage, je regarde ce qu’on me montre et je photographie à côté.  (Henri Cartier-Bresson)

À ce jour, déjà deux ans que ce blog existe sous cette forme. C’était en juin 2014, qu’Éric Claver Akaffou, qui me lisait, un jour me dit: « votre site over.blog n’a pas le design qu’il mérite »; et de me proposer de l’héberger et de le repenser de fond en comble, gratuitement, afin de gagner en visibilité et audience. Je ne connaissais rien, alors, d’Éric.

Crise de la presse : ce que révèle le document secret dans lequel le New York Times analyse les…

This post was reposted from a source now unavailable.

Si vous ne savez pas quoi faire ce midi ou s'il pleut, voici un peu de lecture avec plein plein de mots. Pourquoi la presse écrite a-t-elle autant de mal à faire sa révolution digitale ? Mon analyse, très subjective, de la crise au Monde et au NY Times

La civilité serait elle aujourd’hui un très vilain défaut ?!

La civilité serait elle aujourd'hui un très vilain défaut ?!

Encore hier, me promenant dans les rues de Narbonne, ces preuves d'incivilté .

Une gamine qui jette son mouchoir papier sur la chaussée . Une dame lui en fait le reproche, qui se fait copieusement insulter par ses parents …

Plus loin, un " immense " ado , son portable collé à l'oreille , jurant à haute voix, qui me bouscule et poursuit sa trajectoire en maugréant …

Devant un grand magasin, un quidam dépenaillé en extase devant son cabot déféquant …

Aux Halles, chez mon poissonnier, un individu aux yeux de merlan qui tente de prendre mon tour en prenant des airs d'innocent …

À observer nos contemporains, comme pour la politesse et l'élégance, on finit par comprendre que la civilité – la courtoisie – est hélas devenue un très vilain défaut …

Affecter le renom d’être civil.
Il ne faut que cela pour être plausible. La courtoisie est la partie principale du savoir-vivre ; c’est une espèce de charme par où l’on se fait aimer de tout le monde ; au lieu que l’on s’en fait haïr et mépriser par la rusticité. Car si l’incivilité vient de superbe, elle est digne de haine ; si c’est de bêtise, elle est méprisable. Le trop sied mieux à la courtoisie que le trop peu ; mais elle ne doit pas être égale envers tous, car elle dégénérerait en injustice. Elle est même d’obligation et d’usage entre les ennemis, ce qui montre son pouvoir. Elle coûte peu, et vaut beaucoup. Quiconque honore est honoré. La galanterie et la civilité ont cet avantage que toute la gloire en reste à leurs auteurs.

Baltasar Gracian: L'Homme de cour ; page 93 de la version numérique ( La Bibliothèque électronique du Québec . Collection Philosophie Volume 13 : version 1.0 )

Articles récents

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou tarifaire…

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou

      Cet élu "Vert" héraultais de la majorité régionale constituée par Carole Delga, Christian Dupraz, à raison :  il est plus responsable, d’un point de vue écologique, de re[Lire la suite]
Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]