Contre-Regards

par Michel SANTO

Lettre d’un jeune ami – qui me veut du bien – sur le temps présent !

Bonjour Michel

Merci pour cette belle aventure qu’est ton blog. Je te suis toutes les semaines même si je n’interviens pas. Quelle drôle de situation en ce moment en France ? La démocratie est devenue un espace restreint, un espace en danger dans lequel nous balottons sans cesse entre les décisions gouvernementales et celles des gilets jaunes ?

Quelle cacophonie et quelle triste image!  Et si peu de dignité, de respect les uns envers les autres. Ou sont passés les grands esprits, les grandes idées qui ont inspiré ce beau pays? Ce matin un groupe d’artistes (pseudo-artistes), en perdition, (comme beaucoup d’intellectuels), semblent épouser la cause du peuple. Là, je mesure le réel danger que traverse notre démocratie. Entre démagogie, populisme, récupération…

Et la naïveté, l’immaturité de croire que les idées des uns et des autres, les idées de tous pourraient plus efficacement mener ce monde! Que les idées de ceux qui malheureusement sont dans la souffrance seraient les meilleures ! Tout le monde parle de tout. De rien. La parole est donnée à tout le monde, à chacun d’entre-nous, au sein d’un brouhaha incommensurable.

Nous savions que cela se passerait un jour, facebook comme modèle de société, comme mode de gouvernance. A la différence que nous devions tous être amis. C’est raté ! Selfies sémantiques, comportements égotiques généralisés mis en boucle par des médias exangues, bavardages inutiles, impulsifs, incontrôlables, cruauté des échanges, insultes, mépris. Tout le monde pense que démocratie rime avec parole pour tous. Alors, nous n’avons qu’à tous gouverner! Du SDF au Président, en passant par la représentation de toutes les couches sociales !

Si les idées simples devaient mener le monde, la culture (par exemple) ne serait qu’un flot de divertissements, de films “Camping” faciles à comprendre, de musiques commerciales faciles à chanter, de pièces de théâtre aseptisées… J’espère que cette farce ridicule que nous traversons va prendre fin.

Trump a de quoi rigoler devant cette France malmenée des deux côtés. Et il n’est pas le seul. En France, en Europe, les extrêmes se frottent les mains. Pour eux, tout va être bénef. J’ose dire que je ne me retrouve ni d’un côté, ni de l’autre.

La réalité est que face à nous se dressent déjà deux écueils majeurs: une planète et une humanité en danger de mort et un transhumanisme à échelle globale. Je crains que demain, nos querelles d’aujourd’hui risquent d’apparaître bien stériles.

Belle journée à toi

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Rangoni

    |

    Les casseurs : des Groupuscules d extrême droite et d extrême gauche et des gilets jaunes qui les soutiennent.
    Les casseurs sont aussi des gilets jaunes : Regardons les images.
    Ies gilets jaunes ne sont pas structurés.
    .porte-parole d une colère constructive ? Comment une colère est constructive.
    Qu ils se dépechent de se structurer… ils ne sont pas d accord avec la violence mais comme un mal nécessaire de faire reculer le gouvernement : je suis ahurie.
    Les sondages 70 pour cent des français : c est une honte de ne pas préciser les personnes interrogés. Les français sont 65 millions. Les Giles jaunes manifestants à paris 235000 et 5000 déployés sur rte le France. Les médias feraient bien d insister sur les actes irresponsables de ces gilets jaunes : les français qui st en colère dot Wauquiez..il va bien dans le discours également et Le Pen qui demande comme Mélenchon la dissolution…c est tout leur intérêt. Ils n ont qu à surveiller leur point de bloquage et empêcher les casseurs …notemment à Narbonne. C est honteux. Je ne me sens pas représentés par ce mouvement bien que smicarde retraitée.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je partage votre sentiment ! Cf mon premier billet sur ce mouvement. Comme vous le dîtes aussi, le comportement des Wauquiez, Mélenchon, Le Pen est irresponsable !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :