Contre-Regards

par Michel SANTO

Grattez un “Vert”, et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou tarifaire…

2016-12-21_213427_EELV-PC.jpg

     

Cet élu “Vert” héraultais de la majorité régionale constituée par Carole Delga, Christian Dupraz, à raison :  il est plus responsable, d’un point de vue écologique, de rester chez soi, à Perpignan, à  glander sur son canapé, que d’aller bosser à Narbonne, Béziers ou Montpellier, en prenant le TER. « Si on permet aux gens de se déplacer sans coût, on induit des comportements totalement aberrants.”, explique, en effet, sans rire, notre Délégué aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité de la région Occitanie. Ce qui n’est pas totalement faux, j’en conviens, pour un bipède de son engeance dont le projet de vie se résume à un bilan carbone quotidien tendant vers zéro. Autrement dit rester au plumard toute la journée ! En conséquence, cet élu féru de botanique qui, dans sa bio, précise ne se déplacer  qu’à vélo et pratiquer l’alpinisme, justifie une augmentation de 30 à 300%, selon les cas,  de la carte d’abonnement des 2 100 abonnés au TER de l’ex-Languedoc-Roussillon. Un matraquage tarifaire dont je doute fort cependant qu’il suscite l’envie chez les intéressés d’aller  cueillir des pissenlits au bas de leurs immeubles…

Grattez un Vert, et vous trouverez toujours un Tartuffe !

       

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :