Contre-Regards

par Michel SANTO

Heureux peuple de Cuba…

Dans une rue de La Havane.Le premier janvier 1959, Fidel Castro annonçait à Santiago de Cuba le triomphe des barbubos. Il y a quelques jours Raul, son frère, qui a pris sa relève en juillet 2006, a reconnu, lui, que l’heure était à l’austérité.
Ainsi, après avoir fait approuver par son Parlement une loi repoussant de 5 ans l’âge de la retraite – 65 ans pour les hommes, 60 ans pour les femmes -, il a annoncé l’élimination des ” allocations indues “, et précisé que le maintien des services de l’Etat supposait ” de produire plus “ parce que ” Si je n’ai pas besoin de travailler pour satisfaire mes besoins et que l’on me donne des choses gratuites par-ci par-là, je ne vais pas demander à travailler.” Des paroles qui, en France, feraient hurler Mamère, pleurer Ségolène, bégayer Bayrou, s’indigner Martine, mais que l’ensemble des médias curieusement taisent. Sans doute pour ne point les désespérer, et eux avec, de voir un Castro se placer, en plus hard, dans le sillage sémantique d’un Sarko ( Mon Dieu, que ce monde est compliqué!…)
Enfin, ” ces attaques contre les droits acquis des travailleurs ” n’auront finalement pas empêché les cubains de sortir “dans la rue en hurlant, en riant, en dansant. ” , nous rapporte Reuters.
Heureux peuple quand même! On imagine le nôtre dans ces circonstances…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio