Contre-Regards

par Michel SANTO

Il y a un peu de Montpellier dans le drapeau Brésilien !

Drapeau du Brésil.

Drapeau du Brésil.

Pendant cette dernière coupe du monde de football  qui ce sera intéressé à la devise « frappant » le drapeau brésilien : Ordem e progresso (Ordre et progrès) ? Et qui savait qu’elle vient de France, et de Montpellier, puisque inspirée du philosophe Auguste Comte (1798-1857), fondateur du positivisme, qui y naquit le 19 janvier 1798 ? Considéré comme un des précurseurs de la sociologie, Auguste Comte est l’auteur de la célèbre loi des trois états selon laquelle l’esprit humain passe successivement par « l’âge théologique », par « l’âge métaphysique », pour aboutir enfin à « l’âge positif » admettant que la seule vérité accessible l’est par les sciences. Après sa rencontre en 1844 avec Clotilde de Vaux et la mort de celle-ci en 1846, chose peu connue, il fonde  la « religion de l’humanité », sorte de religion sans Dieu où la déesse de l’Humanité est constituée de « l’ensemble des êtres passés, futurs et présents qui concourent librement à perfectionner l’ordre universel ». Mais, pour en revenir au Brésil , c’est dans les années 1860 que des Brésiliens, ayant fait des études en France et en Belgique, amènent les idées positivistes dans le Brésil naissant, comme le note mon ami Alexandre Moatti dans son dernier billet consacré à ce sujet . Un billet très bien documenté …

Comte monument Motpellier [640x480]

Carte postale de Montpellier .

Chaque année, une délégation brésilienne dépose une gerbe devant la statue d’Auguste Comte à Montpellier (en tout cas, il en était ainsi il n’y a pas longtemps encore)

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Pierre-Henri Thoreux

    |

    Malheureusement le catéchisme positiviste a mal vieilli et son exportation au Brésil ne semble pas avoir apporté le bonheur et la prospérité à ce peuple sympathique mais un peu en retrait de ses capacités et des richesses fabuleuses qu’une terre généreuse lui offre. Un bien beau drapeau en tout cas… Bien amicalement.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :