Contre-Regards

par Michel SANTO

Je n’entendrai plus la voix de Michael Lonsdale…

Je n’entendrai plus la voix de Michael Lonsdale. L’on dit souvent que les yeux sont le miroir de l’âme. À tort ! La voix vient de beaucoup plus loin, elle n’est pas de surface. Portée par le souffle, elle traverse les corps, fait vibrer les esprits. Elle est musique, chant ; fait rire ou pleurer. Elle est chair et âme. Celle de Michael Lonsdale, m’émouvait, me fascinait. Je ne pouvais pas l’entendre sans trembler. Profonde, puissante et douce, grave et légère, elle avait parfois des inflexions sensuelles et pudique en même temps. Et jamais comme dans des “Hommes et des Dieux” elle ne fut autant accordée à ce qui l’habitait : une attention au monde d’une intense qualité poétique. On ne pouvait pas ne pas aimer cet homme, cet acteur, cette voix. Je l’aimais !

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :