Contre-Regards

par Michel SANTO

” Jour de colère ” : le silence !

4354692_3_23c0_quelques-milliers-de-manifestants-defilaient.jpg

 

« Jour de colère » dimanche. 17 000 manifestants à Paris selon Valls, 120 000 selon les dirigeants – inconnus – de ce collectif ; et 250 interpellations en fin de parcours… Sous la pluie ! Un rassemblement hétéroclite de groupuscules à la droite de l’extrême droite, d’anti-mariage gay, de Dieudonnistes… de bonnets rouges radicalisés… Ils s’étaient donné rendez-vous, par la voie de réseaux sociaux, dimanche, au cri de « Français en colère, Hollande dégage » . Et ce contre l’avis de tous les  dirigeants politiques du pays, y compris Marine le Pen. Un évènement inouïe ! Inédit dans l’histoire de la cinquième République; inédit par les conditions de sa mobilisation, l’ampleur de la manifestation, les slogans proférés et les idéologies mobilisées. Qu’en on dit les grands médias ? Rien ou presque. Leurs regards étaient tournés vers Valérie aux Indes et une courbe qui ne s’est pas inversée … Deux symboles de ce qui ronge ce pays en profondeur : la surexploitation politicienne de sujets sociétaux et le déni d’une crise sociale sans précédent. François Hollande voulait apaiser la France , elle n’a jamais été aussi fragmentée. Nous entrons dans une période de radicalisation où flottent sur nos têtes les vents mauvais d’une profonde discorde nationale. Danger !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    chapscher

    |

    ce que vous dites est tout a fait juste,qui plus est valerie en indes est nettement plus important que le chao dans lequel nous vivons,la societe est “borderline”

    votre blog et interessant,pertinent merci pour le partage

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :