Contre-Regards

par Michel SANTO

L’ appel à la raison des marchés et des politiques aussi.

 

 

 

 

Toujours la même rengaine sur les ondes, la télé, les journaux : « Il n’y pas de crise de la dette publique en Europe, et s’il y a une crise c’est de la faute des marchés et des agences de notation. » Dernier raffinement, si on peut dire, entendu ce matin sur France Culture, celui d’un économiste (il est interdit de sourire) de l’O.F.C.E : «  Il n’y a qu’à (notez le YAQUA !) dire que l’Europe garantit l’ensemble des déficits de la zone Euro » En oubliant de préciser que cela suppose une réforme des traités et que les Allemands, de la CDU au SPD, y sont opposés. Du grand n’importe quoi !

Mais arrêtons-nous quelques instants sur ces marchés présentés comme la source de tous nos problèmes. Que représentent-ils en effet sinon des circuits de collecte du fruit du travail de millions de travailleurs qui comptent sur cette épargne pour améliorer leur retraite ou faire face aux difficultés de la vie. Voudrait-t-on nous dire qu’ils devraient accepter d’y renoncer, par la relance de l’inflation et des prélèvements confiscatoires sur leurs assurances vie, notamment, que nos dirigeants politiques irresponsables ne s’y prendraient pas autrement ?

Qui ne voit pourtant que cette crise de la dette est aussi une crise de notre démocratie. Une démocratie qui se moque comme d’une guigne de la gestion de nos finances publiques. Une démocratie et des citoyens toujours prêts à se jeter dans les bras de marchands de promesses qui depuis trop longtemps dressent des montagnes de dettes.

Mais ce temps est fini. Tant mieux ! Le moment est enfin venu de demander des comptes aux sortants comme aux candidats supposés différents. Nous avons besoin de responsables politiques modernes. De ceux qui osent dire la vérité des faits, de ceux pour qui la politique ne se résume pas au bluff permanent.

Si les marchés doivent être rappelés à la raison, les politiques aussi !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    raynal

    |

    Ces pelés, ces galeux d’ou nous vient tout le mal…

    Chic, alors on sait de qui tout cela est la faute…!Les marchés, les agences de notations, ces espèces d’entités monstrueuses et malintentionnées qui veulent déplumer notre coq national..!

    Rien de bien nouveau, il s’agit de trouver un bouc émissaire qui permet de se dédouaner de ses propres fautes et de garder la tete haute…Casser le thermomètre est toujours une bonne méthode
    pour faire tomber la fièvre.

    Ce furent en d’autres temps, les deux cent familles, les francs maçons, les juifs, les actionnaires, les patrons, les bourgeois, les arabes…Maintenant ce sont les marchés et les agences de
    notation.

    Bref, rassure toi, brave couillon d’electeur si tu es dans la m…, c’est la faute a des tas de gens et de systèmes, mais jamais a toi…Jamais en aucun cas de ton fait…Tu peux donc voter
    tranquillement et sereinement pour moi qui te l’affirme…On va passer tout ça au lance flammes et on va retrouver le paradis des origines !

    Misère de nous…palinodies, faux semblants, mensonges éhontés !Mendès, reviens, ils sont devenus fous !

    Merci de tes billets, Michel, tu fais oeuvre de salubrité publique…Surnageons , surnageons si nous le pouvons..

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Merci pour tes remarques et tes commentaires cher Jacques! Je dois te dire que je suis de plus en plus affligé par ce que je peux lire ou entendre sur ce sujet. Heureusement que la littérature
    est encore là pour nous instruire véritablement sur la nature de l’homme et de… la société. Tiens! au hasard ” Les Dieux ont soif ” d’ Anatole France, si injustement oublié…

    Bien à toi Jacques!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :