L’éco-taxe de tous les faux culs !

 images

Quand même , quel amateurisme à gauche et quelle mauvaise foi à droite, dans la gestion politique de «l’écotaxe».

Une mesure, juste dans son principe, et qui de surcroît faisait l’objet d’un consensus politique jusqu’ aux récentes « jacqueries » bretonnes. Un consensus « fiscal »  assez rare dans l’histoire de ce pays pour ne pas être souligné. Mais qui paie, malheureusement, un matraquage contributif tout azimut, toutes catégories sociales confondues, et qui revêt à présent , dans l’esprit de tous les français, affublée d’un bonnet rouge breton, le symbole d’un rejet d’une politique d’ajustement budgétaire principalement par l’impôt ( quel qu’en soit sa forme ). Et voilà qu’on ajoute à ce triste scénario la pauvre et classique défausse politicienne par la désignation à ce peuple en colère d’ un bouc émissaire commode: Ecomouv’l , la société choisie par NKMorizet  ( Le journal Le Monde, dans ce lien, met les pendules à l’heure ). Le parquet , aux ordres évidemment, s’y met aussi, en décidant «après ce qui ce dit…» ( !!! ) apprend-t-on, l’ouverture d’une enquête préliminaire sur le contrat qui lie cette société à l’Etat. On croit rêver !  Mais là où la comédie prend un tour tragi-comique , c’est quand on entend sur ce même sujet un Jean-François Copé dénoncer son « coût aberrant », que la dite société « ne se serait pas acquittée de ses responsabilités » selon Pierre Moscovici, tandis que Xavier Bertrand estime, lui, à tort évidemment, puisqu’il s’agit d’une taxe, qu’un  » impôt doit être collecté par l’Etat « . Seule l’ancienne ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, responsable en partie de la mise en place de ce contrat, le défend, en taclant, avec l’élégance qui la caractérise, les membres de son parti, « pas très courageux ». Quant aux autres ! on retient sa langue pour ne pas paraître grossier. La preuve, s’il le fallait, que la virilité, en politique, n’est pas toujours du côté du sexe prétendu fort !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    Ambroisine

    |

    ou quand une taxe arrive au plus mauvais moment ! C’est vrai que nous sommes au bal des faux-culs ! Après, si cela se trouve, le contrat est tout à fait régulier mais tout comme la
    « privatisation » des autoroutes , l’Etat se prive de ressources…. 

    Reply

  • Avatar

    Zut-Alors

    |

    @Ambroisine

    « mais tout comme la « privatisation » des autoroutes , l’Etat se prive de ressources….  »

    Rassurez-moi, c’est une mauvaise blague, de l’humour noir ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Les Halles de Narbonne : « Plus beau marché de France ! »
                Je.6.2022 Les Halles sont à Narbonne ce que l’andouille est à Vire et la bêtise à Cambrai : sa carte d’identité hexagonale. Et l’été, nous […]
    Aucun commentaire
  • Parfois un cyprès pousse en toi…
      Me.29.6.2022   9h30, devant la petite porte de l’ancienne entrée du cimetière de l’Ouest, cet admirable cyprès qui toujours plus haut par delà tout oubli s’élance et s’étire jusqu’au […]
    Aucun commentaire
  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    3 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :