Contre-Regards

par Michel SANTO

L’indignation de B.H.L.

 

Bernard-Henri Lévy : «  J’en veux, ce matin, au juge américain qui, en le (DSK) livrant à la foule des chasseurs d’images qui attendaient devant le commissariat de Harlem, a fait semblant de penser qu’il était un justiciable comme un autre. » A fait semblant de penser ? Voilà qui est dit dans la bouche de cet éminent représentant de la gauche mondaine. Un contresens qui projette sur le juge américain la vérité masquée de tous les « BHL » du monde : « Il n’y a pas d’égalité devant la justice ». Où va-t-on en effet si les puissants sont mis au même niveau que les pauvres ?

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Bernard de Vargas

    |

    Et oui, encore un propos déplacé qui en dit long sur le fossé qui sépare désormais les élites du bon peuple. La palme revenant cependant aujourd’hui à un autre Khan (JF) disant qu’il s’agissait
    d’un « simple troussage de bonne ».

    Ben voyons. 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]