Contre-Regards

par Michel SANTO

La mort du Département? Chiche!


 J’imagine que ce que je lis dans la presse locale , après chaque réunion de l’Assemblée Départementale de l’Aude (un compte rendu tout juste paraphrasé du dossier de presse remis par le service communication de ladite aux journalistes de corvée) ne doit pas être très différent en Corse et dans la Haute Vienne. En gros : « l’Etat ne fait et ne finance plus rien, il nous transfère des compétences sans les compenser ; et si on augmente les impôts ce n’est pas de notre faute mais de la sienne (CQFD) » Un grand classique de la politique politicienne : on s’attribue le positif et on s’exonère de ce qui fâche en l’attribuant à l’Autre, le malfaisant, l’ignoble, bref l’Etat, ce monstre froid et sans âme. Sauf que l’Etat n’est pour rien dans l’intervention des Départements, comme des Régions d’ailleurs, dans des domaines qui ne relèvent pas de leurs compétences règlementaires (la liste serait trop fastidieuse à établir …) comme il ne les oblige pas à augmenter de manière inconséquente les dotations qui leur alloue  en compensation de ses transferts. Ne parlons même pas des augmentations d’effectifs directs et indirects inversement proportionnelles aux diminutions de ceux de l’Etat.
Un des mérites de la crise des finances publiques et de mettre en évidence ces réalités longtemps occultés par l’idéologie de la «  bonne gouvernance démocratique de proximité ». La fin du mille-feuille administratif français devrait donc figurer à l’ordre du jour de tout gouvernement, l’actuel comme les futurs notre pays vivant en la matière largement au dessus de ses moyens.  Une situation qui fait dire à Marcel Raynaud, président du conseil général de l’Aude et sénateur de surcroît, que si les réformes gouvernementales concernant la fiscalité et les collectivités territoriales sont mises en application, la ” disparition du Département ” est assurée. Eh bien tant mieux et le plus vite sera encore le mieux !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    marc d'Héré

    |

    Assez d’accord, et j’en profite pour t’adresser un salut amical

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtim[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :