Contre-Regards

par Michel SANTO

La mort du Département? Chiche!


 J’imagine que ce que je lis dans la presse locale , après chaque réunion de l’Assemblée Départementale de l’Aude (un compte rendu tout juste paraphrasé du dossier de presse remis par le service communication de ladite aux journalistes de corvée) ne doit pas être très différent en Corse et dans la Haute Vienne. En gros : « l’Etat ne fait et ne finance plus rien, il nous transfère des compétences sans les compenser ; et si on augmente les impôts ce n’est pas de notre faute mais de la sienne (CQFD) » Un grand classique de la politique politicienne : on s’attribue le positif et on s’exonère de ce qui fâche en l’attribuant à l’Autre, le malfaisant, l’ignoble, bref l’Etat, ce monstre froid et sans âme. Sauf que l’Etat n’est pour rien dans l’intervention des Départements, comme des Régions d’ailleurs, dans des domaines qui ne relèvent pas de leurs compétences règlementaires (la liste serait trop fastidieuse à établir …) comme il ne les oblige pas à augmenter de manière inconséquente les dotations qui leur alloue  en compensation de ses transferts. Ne parlons même pas des augmentations d’effectifs directs et indirects inversement proportionnelles aux diminutions de ceux de l’Etat.
Un des mérites de la crise des finances publiques et de mettre en évidence ces réalités longtemps occultés par l’idéologie de la «  bonne gouvernance démocratique de proximité ». La fin du mille-feuille administratif français devrait donc figurer à l’ordre du jour de tout gouvernement, l’actuel comme les futurs notre pays vivant en la matière largement au dessus de ses moyens.  Une situation qui fait dire à Marcel Raynaud, président du conseil général de l’Aude et sénateur de surcroît, que si les réformes gouvernementales concernant la fiscalité et les collectivités territoriales sont mises en application, la  » disparition du Département  » est assurée. Eh bien tant mieux et le plus vite sera encore le mieux !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • marc d'Héré

    |

    Assez d’accord, et j’en profite pour t’adresser un salut amical

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Tourisme en Narbonnaise : un camp d'été international des antinucléaires sous les oliviers !

Tourisme en Narbonnaise : un camp d'été international des antinucléaires sous les oliviers !

          Assis sur les gradins de la piscine du Palais du Travail, je  regardais ma petite fille faire des longueurs et des plongées sous la surveillance de son [Lire la suite]
"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

Le Monde n’est plus un journal de « référence ». Cela est désormais admis, même chez ceux qui comme moi, par nostalgie d’une époque où je me précipitais au kiosque du métro Solférino pour y acheter « [Lire la suite]
Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

        Samedi, rendez-vous à Montpellier avec Jean-Claude et Francine, "des amis de plus de quarante ans" , – de mes premières années professionnelles  en région parisie[Lire la suite]
Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

      Les départements se partagent cette année 11,5 milliards d'euros de droits de mutation à titre onéreux (DMTO) [1] perçus en 2017. 1,7 milliard d'euros de plus que l[Lire la suite]
Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

        Samedi dernier, nous recevions, Jean Claude Julès et moi, sur Radio Grand Sud FM (Radio Barques), le député LREM de la deuxième circonscription de l'Aude, Ala[Lire la suite]
Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

        On sait l'attention portée par l’historien et anthropologue Emmanuel Todd à l’éducation, à la famille et à la religion pour comprendre les sociétés contempora[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :