Contre-Regards

par Michel SANTO

La moutarde me monte au nez!

 

 imgres-1-copie-4.jpeg

On vit des temps troublés ! Et pas seulement par la neige, le vent et le froid. La preuve ? Lurel et ses pleurs devant le « joli, mignon… » visage d’un Chavez embaumé qu’il verrait bien ressusciter en un Grand Charles, de Blum mâtiné. Sans doute pensait-il, notre désespéré Victorin, que cet  Hugol là, en esprit fabriqué,  ferait bien « d’habiter » le locataire de l’Elysée ! Loin, comme tout le monde, de le moquer, je me demande si cette grotesque idée, n’a pas finalement germé chez Hollande,    qui envisage désormais, par ordonnance, de légiférer. Et pourquoi pas, dans la foulée, ministrer un Daniel Cohn-Bendit qui, des partis politiques, voudrait nous débarrasser. Ainsi la boucle, après Caracas et Dijon, serait bouclée. Je le confesse, la moutarde commence à me monter au nez!…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • viet

    |

    Gouverner par ordonnance n’est cependant pas dans la « culture » de la gauche. On peut s’interroger en effet sur cette annonce.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]
Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]