Contre-Regards

par Michel SANTO

La République est nue, et Marianne une Femen !

 

 

 

 

imgres.jpeg

 

 

 

Le président n’imprime pas ! Rien n´y fait, plus il parle, moins on l’entend. Sa voix au timbre désespérément plat et au débit tristement techno, sans doute . Une voix qui amplifie ce sentiment d’hébétude porté par une succession de phrases sans reliefs. Des phrases qui semblent flotter au dessus d’un réel insupportablement sourd à sa raison. Que n’a t il tenu sa promesse de campagne: ne point parler aux français en ce jour du 14 juillet ? La profondeur historique du jour et les ors mémoriels de l’ Élysée ont réduit sa parole à un oral de sciences-po. Cotonneuse ,vaporeuse , quasi fantomatique avec cette reprise qui paraît-il est déjà là… Et cette scie sans cesse énoncée – « il faut faire en sorte que…» – , que reprennent en chœur ses ministres bottés … On ne joue pas impunément avec les symboles ! Ils écrasent de leur masse historique et « sacré» les hommes au verbe pâle, pour se fondre avec eux dans une espèce de néant esthétique. Ce que révèle finalement cet exercice raté est la disparition d’une certaine forme de société. Plate, on y pense et parle désormais de manière stantardisée, lyophilisée… Le   » langage  » de nos élites est celui de la réclame. La République est nue, et Marianne une Femen ! un produit marketing! Un plagiat d’Andy Warhol, qui plus est !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    click this link

    |

    I understand that you are not satisfied with the current political scenarios in the country and you want them to move out from their positions. According to my opinion, they should need some time to enable many policies, which helps in the growth of the nation.

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Vous l’aurez remarqué c’est une forme " de parole politique " que je critique ici . Faites d’éléments de langage fabriqués par des communicants, sans profondeur , elle glisse sur nos consciences au point d’en devenir insupportable de banalité , comme celle des tonnes de pub qui nous sont versées quotidiennement sur la tête…

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :