Contre-Regards

par Michel SANTO

La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d’un absurde conflit !


La Pavillon de la Nautique n’aura finalement pas été coulé par l’équipage aux commandes de la S.N.N, conduit par Robert Dejean. C’était pourtant l’objectif visé, on s’en souvient peut-être encore, par ces extrémistes de la plaisance, qui voulaient « Rendre La Nautique aux Nautiquards ». Un mot d’ordre qui n’est d’ailleurs pas s’en rappeler celui d’une « blonde », dont je tairai le nom… Le restaurant « Le Pavillon » était, à leurs yeux, en effet, cette insupportable présence étrangère dont il fallait se débarrasser au plus vite. La pureté culturelle du site, selon ses “gardiens du temple”, étaient en effet menacées par cette exploitation “affreusement commerciale”. Tout avait été donc entrepris pour vider cet «abcès» : saisine des tribunaux, coulage de bitume devant la terrasse du restaurant et stationnement de véhicules devant le « nez » des clients, afin de les priver de l’exceptionnelle vue sur le village de Bages, comme sur les barques colorées et les vieux gréements. Et je passe sur les mesquineries quotidiennes de toute nature… Bref ! une tartarinade qui pendant des mois et des mois  a mobilisé l’énergie d’une équipe de nautiquards à l’esprit revanchard ; certains d’entre eux, car je défendais « Le Pavillon », allant jusqu’à me traiter  de « vendu » aux « affairistes » de ce restaurant … avec des arguments tirés de la « théorie du complot » (vous savez, ces réseaux occultes !…). Eh bien, voilà qu’enfin la raison a trouvé son « canal » :  une nouvelle convention, qui reprend à peu près les mêmes conditions que celle qui était contestée, devrait être signée pour mettre fin à cette navrante bataille navale … La Nautique et le Pavillon est désormais tout autant aux nautiquards, qu’aux amoureux de ce site et aux amateurs d’une « cuisine » parfaitement adaptée à l’esprit de ce lieu. Il ne me reste plus, à présent, qu’à souhaiter un “bon vent” à la SNN et au Pavillon…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (9)

  • Avatar

    coupeaux

    |

    Pour la construction de la plaisance il faut choisir la Vendée ou la Bretagne! la nautique petit a côté pas photos !!!!!

    Reply

  • Avatar

    Alain

    |

    Vous réduisez le site de La Nautique à la bouffe et au cholestérol et vous ignorez tout ce qui s’y passe de sportif notamment en direction de la jeunesse dont vous vous souciez fort peu dans vos chroniques fielleuses et revanchardes de has-been en échec permanent de notoriété. Votre discours est sournois et hypocrite. La vérité finira bien pas sortir du puits.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je vous attendais ! Merci d’être venu… Ah! je ne réduis pas du tout le site de La Nautique à “de la bouffe” comme vous le dîtes,si élégamment. Bien au contraire ! Ni à des Nautiquards dans votre genre… Je rappelle simplement des faits qui ont pollué l’atmosphère locale pendant des mois, et qui désormais font partie de l’histoire ancienne. Enfin, et tant mieux ! Cela dit, félicitons aussi, vous m’en donnez l’occasion, son “école de voile” pour son beau travail… À présent, regardons donc la ligne d’horizon et souhaitons bons vents à tous les acteurs, vous en êtes, qui font vivre ce site. Je dis tous, y compris, parce que c’est de sa responsabilité, la S.N.N. Ah ! j’oubliais : ma notoriété, je m’en balance, si vous saviez ! Opposez moi donc, à l’avenir, des arguments plutôt que ce genre de prose… idiote et vulgaire. Bonne journée !

      Reply

    • Avatar

      alain

      |

      Vous vous rattrapez comme vous pouvez. Dénigrer c’est facile derrière son clavier sans rien apporter de constructif à la société!

      Reply

      • Michel Santo

        Michel Santo

        |

        Ah bon, “dénigrer” ! Voyons, est-il si difficile de reconnaître que ce combat contre le Pavillon était stupide, contre-productif, et perdu d’avance ? Et quoi que vous en pensiez, j’ai le sentiment, à ma manière, derrière mon clavier, comme en ce moment, d’apporter à la “société”, locale en tout cas, un peu de constructif, comme vous dites… Si j’en crois le nombre d’abonnés et de lecteurs qui me suivent, ou m’écoutent à la radio… Bonne journée !

        Reply

  • Avatar

    Robert

    |

    Bel article qui donne envie d’aller déjeuner dans ce restaurant et de mettre les voiles… pour oublier la bêtise humaine évidemment !

    Reply

  • Avatar

    coupeaux

    |

    Enfin!!!comme le je pensais on parle toujours pas de voile ou construction bateaux !!! quand!!lol

    Reply

  • Avatar

    alain

    |

    Avec votre allusion à la pureté vous avez atteint votre point de Godwin. Vous fréquentez trop les réseaux mon cher! Vous êtes obsédés par les extrêmes. Aspiré par le Centre comme tous les éléphants défroqués qui ne veulent finir au cimetière de la gauche. Car bien que vous en défendiez, ils existent et vous les fréquentez! Car comment pourriez vous être aussi bien et aussi vite renseigné et aussi outrageusement partial au point de ne plus voir dans ce port que ce restaurant dont l’histoire n’est pas définitivement écrite quoique vous en pensiez ou quoiqu’on qu’on vous en ait dit.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ma réponse est un peu tardive : j’ai d’autres activités que celle d’écrire ! Je dois vous avouer aussi que j’ai un peu hésité à publier votre commentaire qui n’ajoute rien au peu que vous avez déjà écrit sur ce sujet. Mais la beauté de votre prose, l’intelligence de vos arguments et la sensibilité de votre esprit, m’ont convaincu qu’il fallait n’en point priver mes lecteurs. Je suis convaincu qu’ils vont aimer à travers vous l’image que vous donnez d’un “vrai nauticard”. Quand à ceux qui aiment vraiment ce merveilleux site et tous ceux qui le font vivre, quelles que soient leurs activités et compétences, ils en seront, comme moi, hélas, désolés. N’attendez donc plus que je vous réponde !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :