Contre-Regards

par Michel SANTO

L’actualité selon Félix Fénéon, suite…

images-5Quelques pages de mon livre numérique, pour se distraire avec les faits divers de Fénéon. Humour grinçant et plein de tendresse tout à la fois. Un style inimitable, et un genre créé par lui dont il reste le maître absolu…

«231. Une bombe (poudre et douze balles Lebel) qui n’éclata pas a été mise au seuil d’un rentier de Solesmes (Nord), M. Dubuisson.»

«232. Son cancer était intolérable. M. Henrion, de Châtillon-Laborde (Seine-et-Marne), s’est coupé la gorge avec un couteau et un rasoir.»

«234. Dans un hôtel de Lille, M.H. Hallynch, d’Ypres, s’est pendu pour des motifs qui, dit une lettre de lui, seront bientôt connus.»

«235. La grève des maçons d’Oyonnax cesse (ils ont eu satisfaction sur trois points). Celle des maçons d’Agen et de Grenoble commence.»

«236. Un sexagénaire, M. Bone, d’Andigné (Sarthe), avait, ivre, si fort battu sa bonne qu’on allait le poursuivre. Ennuyé, il se pendit.»

«238. En vain parla-t-il d’un satyre ; on fit avouer à Porcher, de La Grange, près Cholet, que le meurtrier de sa femme c’est lui.»

«246. M. O. Calestroupat fit, à la Chambre, la connaissance d’une dame sans morgue. Soirée galante ; morne réveil : entôlé de 11 250 f.»

« 255. V. Petit, de Marizy-Sainte-Geneviève (Aisne), voulait mourir, mais en joie ; il but deux litres de vin, un litre d’eau-de-vie, et mourut en effet. »

Extrait de: Félix Fénéon. «Faits divers.» Publie.net 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio