Contre-Regards

par Michel SANTO

L’arrêt Gaspard Glanz !

Tribunal de la bonne pensée. Analyse jurisprudentielle. Arrêt #GaspardGlanz.

Les faits : Vingt-deux sociétés de journalistes ont apporté leur “plein soutien” au reporter Gaspard Glanz, “empêché de faire son travail de journaliste” après avoir été arrêté samedi pendant une manifestation de “gilets jaunes”.
Il est donc jugé par le « peuple » des journalistes et professions annexes, par la voix de leurs représentants autorisés (rédactions et syndicats), que tout militant d’extrême gauche se déclarant « journaliste indépendant » pouvait injurier un (ou des) garde mobile, ou tout autre membre d’un quelconque corps chargé d’assurer l’ordre public, lors de manifestations interdites (ou pas) et violentes (ou pas). Un jugement sans appel qui s’exprimera désormais avec la même intensité et la même émotion quand la victime fera profession de militer à l’extrême droite, tout en se déclarant, lors d’une interpellation, dans les mêmes conditions et pour les mêmes faits, comme le Sieur Gaspard, “journaliste indépendant”… Il est interdit d’en douter !

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    José FRERE

    |

    on pourrait craindre que l’appareil photo ne devienne une arme de destruction massive ……

    Reply

Laisser un commentaire