Contre-Regards

par Michel SANTO

L’art lumineux d’André Subirana !

   

     

André Subirana est de ces amis que je croise tous les jours dans les rues de ma petite ville. Il aime ces flâneries urbaines où son oeil averti capte des images qui aux nôtres se dérobent. D’un vif et discret « clic », il les fixe parfois, toujours en noir et blanc, qu’à de trop rares occasions cependant il expose. André est un photographe du genre modeste qui aime à dévoiler tout ce que notre quotidien révèle de singulier, d’extraordinaire. Il sait comme personne rendre compte avec une ironie tout empreinte de bienveillance de la solitude ontologique dans laquelle nous sommes tous irrémédiablement plongés. Mais rien de cafardeux toutefois dans ses clichés. À l’opposé d’un pathos pleurnichant à la mode, ses clichés sont nimbés d’un voile de douce et légère mélancolie. André est en effet un humaniste inquiet, mais un inquiet résolument tourné vers la lumière. Son univers intellectuel et son style direct sont ceux d’un homme profondément attaché à ces vies anonymes qu’il saisit au fil et au hasard de son existence errante ; autant de miroirs dans lesquels une part de notre humanité commune nous est présentée. Dans une époque où l’art se confond souvent avec l’esbrouffe la plus extravagante que d’incompréhensibles discours tentent de justifier, l’oeuvre d’André Subirana, toute en sobriété, nous ramène à ce qui en constitue l’essence : la transfiguration du réel ; la révélation de ce qui conduit nos âmes inquiètes. André Subirana, dans ces images,  a ce talent de nous les montrer. Lumineuses on les caresse du regard le sourire aux lèvres… Comment ne pas les aimer !

       

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Aubut Claude

    |

    Pour des raisons mystérieuses et que ma “science ” faiblarde de l’informatique ne me permet pas de deviner je suis privé de la lecture quotidienne de votre blog.Tant pis pour moi.C’est la faute à pas de chance ou bien il faut y voir l’effet d’un “complot”…qui sait?amitiés Monsieur Santo .Votre science qui est immense pourrait peut-être suggérer une solution.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Encore une fois… mes envois doivent aller dans votre boîte spams ou indésirables. Allez y voir chaque jour. Autre solution, mettez mon blog dans vos favoris… Bien à vous !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :