Contre-Regards

par Michel SANTO

Le bêtisier du Midi Libre.

Dans son édition dominicale ces quelques perles:

1° En gros et gras, en page Narbonne, ce titre de Ch.V ( qui est ce ? ):  » Les élèves infirmiers enfin dans leur extension  » Auraient-ils donc été compressés, comprimés , retrécis, limités….? Et ce propos du député maire louant le financement consensuel de cette extension infirmière: « …alors même que la santé n’échappe pas aux objectifs de rigueur. » Ce qui, entre parenthèses, dans le cas où ces objectifs seraient approximatifs me rendrait soucieux pour le maintien de la mienne…

2° Christine Clerc, dans  » Lignes ouvertes  » et à propos de Martine Aubry, cette chute dans le style bibliothèque rose :  » …elle va devoir montrer qu’elle peut être une maman pour tous les français, à commencer par les plus fragiles. Et tisser avec eux ce lien mystérieux qui passe par l’émotion.  » Sniff!Sniff!

3° Enfin ceci de Claude Sérillon, en grande forme :  » c’est à qui plongera plus profond les coups portés. » et qui, après ce plongeon de coups sans épées, nous sert une  » l’écume politique n’est pas toujours la crème des choses de la vie  » aussi mal balancée qu’un café sans mousse et un style sans pensée…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]