Contre-Regards

par Michel SANTO

Le bonheur, la France et les français…

 imgres-copie-38

Nos amis québécois ont un sens de l’humour et un esprit d’inventivité linguistique qu’il n’est pas utile ici de rappeler. Ecouter Félix Leclerc  suffit pour mesurer la distance qui nous sépare de ces francophones qui surent conserver notre langue commune tout en l’enrichissant de merveilleux idiomes afin d’éviter son envahissement par d’affreux anglicismes…

C’est à présent dans l’information statistique qu’ils nous donnent la leçon. Figurez-vous que depuis 2006, ils se sont mis en tête de mesurer…le bonheur ! Et pour ce faire ont mis au point un indice : l’ I.R.B. Le procédé est fort simple et part du principe tout aussi évident que  la meilleure mesure du bonheur, c’est de demander simplement à quelqu’un s’il est heureux . Les résultats pour la France, c’était avant la situation à tout point vue catastrophique subie aujourd’hui par les français, viennent d’être publiés ;  et la comparaison avec le Québec n’est pas à notre avantage.  On s’en serait douté ! En effet, alors que l’I.R.B moyen québécois se situe à 74,20 (sur 100), celui des français plafonne à 67,50. Un point commun cependant : les Québécois de plus de 55 ans sont ceux qui s’évaluent les plus heureux dans l’échelle démographique ; et une différence notable : les personnes faisant partie des strates d’âges plus jeunes (18-34 ans) ne sont pas celles, au Québec, qui s’évaluent les moins heureuses, mais plutôt celles appartenant à la génération (35-54 ans). Nos jeunes seraient donc plus malheureux, ce qui confirmerait leur désir empiriquement constaté d’aller voir ailleurs pour y vivre et…prospérer. Mais l’étude va plus loin et présente un palmarès France des régions les plus heureuses. Et là, surprise ! La première du trio de tête est la région Nord Pas de Calais suivie de Rhône Alpes et Provence Côte d’Azur ! La notre, le Languedoc Roussillon, n’occupant que la 17ème place sur les 22 régions métropolitaines. Un résultat « surprenant » pour qui y vit confortablement, mais un résultat qui infirme l’idée si souvent et poétiquement avancée que le bonheur se vit au bord de la méditerranée. Les nordistes, de soleil, pourtant sevrés, viennent de le confirmer… Et nos élus feraient bien, ces chiffres, quand bien même les considèreraient-ils fantaisistes, de les prendre au sérieux et de les sérieusement méditer…`

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    La misère au soleil reste la misère

    (LR : plus fort taux de chômage, de RSA, de salaires bas, de contrats précaires…etc) élégament qualifié “d’héliotropisme”

    les economistes distingués nous expliquent que l’avenir est au sud à cause de l’art de vivre ! (entre autre) 

    Reply

  • Avatar

    Annabelle

    |

    Billet intéressant ! Et c’est vrai que les québéquois, pourtant bien plus proches et entourés que nous par la force ricaine, sont vraiment attachés au français, si bien qu’ils franchises
    davantage leurs titres que nous, qui préférons les garder en VO.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :