Contre-Regards

par Michel SANTO

Le mensonge d’Etat vient de perdre ses vertus !

 

 

 

 

 

623564_0203098680774_web_tete.jpg

 

Les otages n’avaient pas posés leurs pieds sur le sol français et leurs familles de les serrer dans leurs bras, que l’article du « Monde » faisant état du versement d’une rançon de 20 millions d’euros était sous presse pour être lu par des millions de lecteurs et son contenu repris par toutes les chaînes de radios et de télévision; contredisant ainsi , et avec quels arguments, le discours officiel qu’il n’y avait pas eue de rançon, et qu’il n’y en aurait jamais. Ce que, pour ma part, je n’ai jamais cru une seule seconde ! Comment peut-on accepter en effet l’idée que des terroristes présentés comme des assassins sans pitié seraient devenus, par le seul pouvoir de la parole, de doux humanistes soucieux de la vie de personnes emprisonnés depuis si longtemps ? Aucune contreparties d’aucune sorte n’auraient donc été exigées ? Rien! pas un euros. Ni de l’Etat,  ni d’Areva, ni des Nigériens? Pas de montages ou d’utilisation de fonds secrets pour neutraliser dans l’opinion publique et chez de futurs ravisseurs que la France est ouverte à des négociations, y compris financières, pour sauver des français pris en otage ? Ecoutant Hollande et Fabius le proclamer, je me disais que, même dans la nécessité de mentir pour des raisons d’Etat évidentes ( voir le texte de Brice Couturier sur ce sujet ), leurs messages n’imprimaient plus; ni les écrans ni les esprits. Il arrive un moment , en effet, nous y sommes, où la parole politique atteint un tel discrédit qu’elle est , quoique fassent ou disent ceux qui en ont le magistère , dans l’instant, contestée, voire niée. Et quand des médias parfaitement documentés, comme dans le cas d’espèce, en exposent la face cachée en allant dans les « cuisines » d’une opération des plus secrètes, on se dit que le mensonge d’Etat perd une grande partie de son efficacité et de sa justification. À trop mentir, si on peut me permettre cet oxymore, le mensonge perd quelques unes de ses vertus…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio