Contre-Regards

par Michel SANTO

Le mur de ma ville.

   

Juste derrière chez moi, sur le mur d’un bâtiment qui héberge notamment le Conservatoire de Musique de Narbonne, ce poème de Pierre Reverdy; que je lis sans me lasser, à mon retour de longues promenades le long du canal de la Robine.

Il faisait un beau soleil, ce jour là!

  PC040190-copie-1.JPG  

Comme le dit joliment Gil Jouanard dans son introduction à une petite anthologie établie par C.M.Cluny: ” Reverdy voit l’autre côté du monde dans ce côté-ci. Comme les anciens Gaulois… “

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire