Contre-Regards

par Michel SANTO

Le retour du Triangle d’Oc.

En 2006, le jeune et nouvellement élu vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, Eric Andrieu, décrétait que le Triangle d’Oc ( Narbonne-Béziers ) n’était pas un ” territoire pertinent “. Dans un billet du 18 octobre de la même année, je prédisais que G. Frêche, le moment venu, le contredirait. C’est fait. Hier, dans le Midi Libre de Patick Nappez qui, depuis la défaite de sa tête de turc d’ancien maire s’en prend désormais aux dames octogénaires qui se garent sur les trottoirs, nous est laconiquement annoncé que ” le président de la Région est fortement décidé ( le serait-on, mollement ? ) à initier ( pas très joli! ) de nouvelles coopérations entre les deux villes…” Parfait!  Il suffisait donc que Jacques Bascou soit élu maire de Narbonne pour que G. Frêche mette en cohérence son action avec la carte du développement économique régional. Et que les robinets des financements régionaux, coupés depuis 2006, reviennent alimenter un Triangle d’Oc désormais légitimé à gauche comme à droite. Pour avoir inscrit ce projet dans le schéma régional d’aménagement et porté cette initiative sur le terrain même de cette ” grappe urbaine “, je ne mégotterai pas mon ” plaisir “, tout en regrettant, une fois de plus, qu’il faille des alternances politiques pour reconnaître et assumer d’incontestables réalités socio-économiques.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :