Contre-Regards

par Michel SANTO

Lecture de Roberto Juarroz.

79980365_o-1-copie-1.jpeg

Ce matin, lecture de quelques poèmes de Roberto Juarroz. J’en retiens un, pour inviter ceux qui ne le connaissent pas encore à s’y intéresser…   Il ne s’agit pas de parler/ ni non plus de se taire :/ il s’agit d’ouvrir quelque chose/ entre la parole et le silence./   Peut-être que lorsque tout passera,/ y compris parole et silence/ restera cette zone ouverte/ comme une espérance à rebours./   Et peut-être que ce signe inversé/ constituera une mise en garde/ pour ce mutisme illimité/ où manifestement nous sombrons/     Poésie Verticale ; Trente poèmes Editions Unes 1991 page 61    

 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    SIDOBRE

    |

    En écho cet extrait de mon recueil ” Socius “

     

    L’indigène

    Ils partent, mes amis…

    Ils prennent l’avion

    Vers le Vietnam

    Ou le Maroc.

     

    Je les aime,

    Ils me quittent,

    Mais, bientôt, reviendront…

    Besoin de voir

    Par eux-mêmes

    Des contrées lointaines

    Avant de s’en aller…

     

    Et ils s’en vont

    Et moi je reste là,

    Heureux de mes documentaires

    Qui m’emportent vers l’Australie…

     

    A leur retour,

    Ils me racontent…ou pas

    Car on n’envoie plus

    De cartes postales…

     

    Et je serai heureux

    D’être resté ici

    Dans mon Occitanie,

    Ouvert aux autres

    Mais restant à ma place,

    Dans l’ordre des choses

    De mon terrestre refuge…

     

    Michel Sidobre

    Reply

Laisser un commentaire