Contre-Regards

par Michel SANTO

Leipzig, Rodez, Bruxelles, Paris ou la trajectoire du flou .

 

images-copie-3.jpeg

 

 

Longue séquence allemande pour Hollande. Leipzig la semaine dernière; Paris, hier, avec Angela; Rodez, mercredi, chez Bosch. Jeudi, il dit à Madame Merkel, qui ne cesse de le répéter, qu’il fallait plus d’intégration européenne, harmoniser nos systèmes fiscaux , la politique sociale, les minima salariaux et améliorer la compétitivité. Elle le prend évidemment aux mots ! Comment comprendre alors, la veille, en Aveyron, qu’il fesse la Commission pour  avoir oser adresser aux pays membres des recommandations allant dans ce sens ? Ce n’est pas Bruxelles qui menace notre souveraineté; mais bien plutôt notre endettement et notre déficit de compétitivité. Sauf à imaginer que notre Président est à l’esprit l’idée saugrenue d’imposer aux Etats membres, par ce qu’il appelle un gouvernement économique européen, nos propres standards sociaux et salariaux, bref notre exceptionnel !!! modèle, pour égaliser les niveaux de compétitivité. La bonne blague! Toujours la même histoire finalement: un discours dans chaque poche. Plus d’Europe à Paris et Bruxelles; et moins à Rodez ou à Brive. Mais a-t-il vraiment le choix ? Ne rien dire contre la Commission à un an des élections européennes, c’est en effet laisser le champ libre aux souverainistes de droite et de gauche, et vivre le cauchemar de 2005 quand il dirigeait le PS… On se met deux secondes à sa place ( oui, j’ose ! ) et on se dit qu’il n’a pas d’autres choix. Un grand écart quasiment imposé.

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • pibouleau

    |

    Autant confesser que les subtilités diplomatiques hollandiennes m’indiffèrent. Je relève simplement que le président dit souhaite run renforcement de l’Europe et constate l’emprise de l’Allemagne
    qui a travers la commission et Barroso dicte la politique économique de la France. Bref, la vassalisation s’opère et la France est sacrifiée sur un mythe : l’Europe. De Gaulle au secours !
     

    je suis las d’entendre parler du « modèle allemand »

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :