Contre-Regards

par Michel SANTO

Lendemains électoraux de gueules et de langues de bois.

 images

Lendemains électoraux de gueules et de langues de bois. Additionnés, les abstentionnistes et les électeurs du Front National constituent le premier « parti » d’une République, la nôtre, qui ne sait plus à quel Saint (laïque, évidemment !) se vouer.

Pour la gauche, la faute en reviendrait à Sarko, qui chasserait sur des terres identitaires et sécuritaires qui appartiendraient (!) à Marine. Et pour la droite, ce serait la gauche, multiculturaliste et compassionnelle qui offrirait un boulevard politique à l’extrême droite lepéniste. Hystérie pour les bleus, schizophrénie pour les roses ! Reste que le constat est bien celui d’une large majorité de Français qui ne se reconnaissent plus dans les partis dits de gouvernements. Un phénomène, paresseusement nommé « populisme », mais qui n’est pas particulier à la France. Ces mouvements de replis identitaires et culturels affectent en effet tous les pays développés ou pas. « Tea party » aux Etats-Unis, Ligue du Nord en Italie, UDC en Suisse etc. Mais aussi, les divers courants nationaux-islamistes dans l’univers musulmans, par exemple. Difficiles d’en attribuer la responsabilité à Sarko-Aubry !… Ce sont là (ce qui mériterait de plus longs développements, mais qui relève de l’évidence) des manifestations de la mondialisation et de ses crises. Une mutation de grande ampleur  qui dissous les anciennes identités nationales construites durant le 19 et 20 ème siècle, déplace des pans entiers de leurs économies, bouscule leurs référents culturels (qu’ils soient religieux, institutionnels ou sociaux). Si les élites mondialisées et une partie de la classe moyenne urbaine boboisée s’en accommodent aisément, il n’en est pas de même des classes populaires. Celles là même qui en subissent les plus douloureux effets sociaux et qui, désormais, font le lien entre mondialisation, chômage, pouvoir d’achat, immigration, sécurité. Un lien auquel le FN, seul, par une «  offre » certes démagogique et dangereuse répond en articulant ces différentes composantes. C’est dire que loin d’être un phénomène conjoncturel et spécifiquement français, la montée des conservatismes culturels et politiques a une dimension mondiale que le FN, entre autres, ici, exprime et exprimera encore durablement dans notre champ politique en l’absence d’un véritable sursaut républicain. Croire qu’en recentrant le discours et l’offre politique sur la gestion des déficits et la relance de l’économie et de l’emploi la bulle « Marine » se dégonflera, c’est se tromper dramatiquement sur les raisons de son expansion. Mais n’est-il pas déjà trop tard, pour 2012 ?

NB : A noter aussi le bon score des Verts et conséquemment l’entrée en piste de Nicolas Hulot dans la course interne contre Eva Joly. Et si, comme en Allemagne, ce « conservatisme écologique » prenait enfin racine en France ? L’écologiste W.Kretschmann, vient de s’installer dans le fauteuil de Ministre-Président du Bade-Wurtemberg. Un catholique qui professe « un conservatisme des valeurs »…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • raynal

    raynal

    |

    Tu as raison, tout est dans le trop…

    Ne pas depasser la dose prescrite…trop de sagesse nuit au bon dosage du bonheur, un peu de folie fait exulter la vie.

    Mais point trop n’en faut quand meme…Question d’equilibre…Mais tout cela est presqu’aussi compliqué que pour un diabétique comme moi equilibrer sa glycémie….Mais si c’etait si facile de
    vivre et d’etre heureux, il y longtemps que les hommes y seraient arrivés, non?

    Mercredi matin a Montpellier pour repondre a ta question, ne t’inquiètes pas, ami, j’ai le moral.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    « Mais si c’etait si facile de vivre et d’etre heureux, il y longtemps que les hommes y seraient arrivés, non? » Oui, et comme les poètes ont toujours raison :  » qui parle de bonheur a toujours les
    yeux tristes/Serait ce un sanglot de la déconvenue… » Je te laisse poursuivre… A bientôt

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]