Contre-Regards

par Michel SANTO

Les années folles de Narbonne.

Assis à la terrasse du Rive Gauche, je lis l’édition spéciale des 11 et 12 août de la feuille  ” Les cris d’antan ” publiée à l’occasion de ces deux jours placés, par l’équipe municipale, sous le signe des ” années folles “. Au verso, une série de faits divers aussi amusants que représentatifs de toute une époque. Ainsi apprenons nous que ” Depuis quelque temps, et les affaires subissant un temps d’arrêt , nos demi-vierges vont chercher sur les boulevards une clientèle de moins en moins fidèle et assidue…”  et que “les agents de services ont dressé procès-verbal au sieur Antoine T… sujet espagnol, rue Sambre et Meuse, qui lavait sa vaisselle à la fontaine et contre madame M… rue Barra, pour jets de matières fécales…” Encore plus drôle, au recto, mais plus contemporain, puisque signé par le Député-Maire, cette fois ci assisté de l’adjointe aux animations et un nommé Delattre de l’Académie, non pas Française mais  ” de  Spectacle (sic) “, un texte, en forme d’édito, à placarder dans toutes les salles de classe. Dont je vous livre ici deux extraits: ” Pour animer un fil conducteur finement tressé, bon nombre d’ artistes fourmilleront dans le centre ville…” Imaginez donc une fourmilière d’artistes animant un fil conducteur! Et ceci encore, qui conclue “poétiquement” ce texte: ” Nous sommes heureux d’ouvrir avec vous cet écrin du souvenir… Et laisser filtrer l’encens du souvenir de cette mémoire d’antan. “ Filtrer de l’encens!! Après avoir ouvert un écrin?! On dira que je me répète, mais je ne peux me résigner à ce laisser aller.Le souci de la forme est aussi un souci de soi, du monde et des autres. Et je ne me lasserai jamais d’en dénoncer l’oubli…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio