Contre-Regards

par Michel SANTO

Les bonus de la colère.

Les salaires, notamment la part variable ( dite bonus ), versés en 2008 aux dix salariés les mieux rémunérés de BNP Paribas ont été de 49,9 millions d’euros. Soit près de 5 millions d’euros par personne en moyenne, a indiqué samedi la banque française à l’AFP. Des rémunérations démentielles et indécentes, certes. Et qui, dans un contexte où la crise financière, devenue économique, est loin d’être terminée: pouvoir d’achat en berne, fermeture d’entreprises, suppressions d’emplois, aggravent le stress national déjà bien bas. Que les médias, évidemment, entretiennent. Normal! il faut vendre…Mais il faudrait aussi informer et tenter de répondre à la question: que faire? Nationaliser l’ensemble du secteur bancaire et financier et lui imposer la grille de traitement de la fonction publique? Impossible et ridicule… Plafonner les revenus des traders et les matraquer par l’impôt? Mais, si l’Europe et la France le décidait sans les Américains et les pays émergents, la concurrence entre banques pour recruter les meilleurs traders ou entre pays pour accueillir les établissements financiers, jouerait à leur détriment.Le G20 qui se tiendra en septembre à Pittsburgh doit donc non seulement réaffirmer mais renforcer les engagements pris à Londres en avril visant à renforcer la transparence, bannir le court terme et éviter la volatilité des marchés. Et le prochain G20 est donc la dernière fenêtre de tir politique pour mettre en oeuvre un système de norme commun.
Cela dit, ce qui me choque le plus dans cette chasse aux gros revenus, il est vrai encore une fois indécents, c’est le silence des médias et des politiques sur ceux des ” stars ” du monde sportif et du spectacle. Qui donc titrera ou s’élevera contre les dix plus gros revenus des équipes de football ou sur celui des acteurs et chanteurs les plus côtés.A titre d’exemple, et pour rester dans la norme des dix de BNP Paribas, qui s’est offusqué du salaire annuel de la dernière recrue de l’OM: Gabriel Heinze, environ 4 millions d’euros/an? Il est vrai, qu’à l’inverse d’autres, ces vedettes pour les plus “pipeuls” d’entre elles, savent se faire oublier par quelques actions caritatives largement mises en scène et médiatisées… Avec, en bonus, une promotion gratuite!

Illustration: le premier plan du film ” Les raisins de la colère “

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio