Contre-Regards

par Michel SANTO

Les bourriques du  » Monde « .

 

Dans « Le Monde » d’aujourd’hui un édito anonyme au canon sur « l’exécutif » à propos de l’engagement de troupes françaises supplémentaires en Afghanistan. Le tir visant moins l’envoie de nouvelles troupes que la décision de ne point en débattre, et voter, à l’Assemblée. L’argument principal : «  Il y a un an, durant sa campagne, Nicolas Sarkozy avait estimé que la présence française dans ce pays n’avait pas vocation à se pérenniser. Il a évidemment le droit d’avoir changé d’avis ; à condition de s’en expliquer. Ne pas le faire l’expose au grief de se laisser entraîner dans une « dérive atlantique », à la remorque des Etats-Unis et en rupture avec la stratégie plus indépendante de la France définie par le général de Gaulle. » Magnifiquement et perfidement faux-cul ! Dans la même phrase, on  demande à Sarkozy de s’expliquer devant l’Assemblée,  ce qu’il ne peut pas faire, et, le sachant on lui fait le procès d’être pro-Busch, tout en admettant in fine « que l’intervention en Afghanistan n’est pas sans fondement : approuvée par l’ONU pour chasser le régime des talibans qui protégeait Ben Laden et les organisateurs des attentats du 11 septembre 2001.» Pour conclure, au terme, de cette rhétorique, d’une malhonnêteté intellectuelle confondante que «  Si on le leur expliquait, les parlementaires, comme les citoyens, seraient capables de le comprendre. » Laurent, Ségolène, François ayant entendu les explications de Fillon, il nous faudrait donc en déduire qu’ils seraient incapables de comprendre qu’il est de notre intérêt national d’éviter que se reconstitue dans ce pays une base terroriste capable d’exporter à nouveau la violence dans le monde entier. Ce qui serait vraiment les prendre pour ce qu’ils ne sont pas : des imbéciles, mais qui nous informe, une fois de plus, sur ce théâtre de marionnettes où les spectateurs citoyens sont pris pour des demeurés et les lecteurs du « Monde » pour des bourriques.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :