Contre-Regards

par Michel SANTO

Les légions d’honneur se reçoivent à la pelle!

 

 

 

 

Tardi.jpeg

 

Chaque année, ils sont 3200 à être décorés de la légion d’honneur ; et tous ne sont pas des aigles ! Quant aux anciens ministres,  préfets honoraires, députés ou sénateurs, ils le sont tous de droit ou presque ; et pourtant  peu d’entre eux brillèrent. C’est son refus qui retient à présent l’ attention, plutôt que son acceptation.  Tardi aujourd’hui, avec Camus, Sartre, Aragon et Marcel Aymé resteront dans l’histoire pour l’avoir refusé. Edmond Maire aussi qui sagement fit observer : « Ce n’est pas à l’Etat de décider ce qui est honorable ou pas ». Une occasion ratée pour Jacques Bascou, notre ancien et modeste député, d’enfin avec panache se distinguer …

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • pibouleau

    |

    L’ancien et le modeste

    risquerait-il une gamelle?

    car

    DE GAMELLE EN PELLE

    IL N Y A QU’UN PETIT PAS

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Hi, hi!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]