Contre-Regards

par Michel SANTO

Les paroles étoilent la nuit des choses.

 

 

 

10 heures 30. Dimanche. Direction le Moulin du Gua ! Avant de rejoindre la rue de l’Aude, je coupe à travers une résidence. Ce que jamais je fais. Devant moi, un poème de Max Rouquette ! Couvrant de ses quelques mots toute une façade… Juste avant que ne tombe la pluie…

 

« Les paroles étoilent la nuit des choses

  Elles se mirent dans l’étang

  [des monstres abandonnés

  au fond du puits éternel des ténèbres.

 

 Les paroles sont de la lumière en chemin

 qui ne savent pas si quelqu’un les attend.

 

 La nuit infinie. »

 

Quelques heures plus tard, étrange et douloureuse coïncidence, une étoile s’éloignait…

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    marie therese brunet

    |

    J’ai retrouvé : Henri Gougaud ‘les sept plumes de l’aigle’ amitiés

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Bien sur! …Belibaste…

    Reply

Laisser un commentaire