Contre-Regards

par Michel SANTO

Limites éthiques de l’Assemblée ?

 

 

erwann-binet-rapporteur-de-loi-sur-le-mariage-pour-tous-a-.jpeg

 

Le jeune et sympathique député Erwann Binet, rapporteur du projet de loi sur le mariage homosexuel, a déclaré que la consultation du Comité d’éthique, notamment sur la PMA, était « un déni de démocratie ». En d’autres termes : « Vous avez éthiquement tort, parce que vous êtes politiquement minoritaire ». Trop fatigué sans doute, Monsieur Binet avait oublié que l’installation de ce comité était du à la volonté de François Mitterrand et sa saisine sur le sujet initié par le « chef » de sa majorité. Je ne sais pas si le projet de loi sur la famille annoncé en mars sera discuté cette année, mais il promet d’être politiquement animé ; surtout si l’avis consultatif du Comité  national d’éthique est réservé. Un beau et vif débat en perspective sur les « limites morales » d’une majorité représentative à l’Assemblée. On ne va pas s’ennuyer !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • pibouleau

    |

    Qu’entendez-vous par « limite morale »

    doit on interpréter que si la PMA est autorisée cette mesure serait « immorale » ?Le concept de moralité doit etre manipulé avec prudence
    car bien souvent il dissimile des pensées réactionnaires

    De plus la PMA est déjà rentrée dans les faits (les bb tgv) alors tout simplement la loi n’entérinera qu’un état de fait

    Reply

  • Michel Santo

    |

    J’ai voulu éviter la répétition avec éthique, simplement! Et voulu pointer surtout une situation imprévue, jusqu’à aujourd’hui: la contradiction qui pourrait résulter entre un avis réservé ou
    contre une PMA étendue aux couples homosexuels femmes ( je ne prends pas position dans ce billet.. me limitant à ce simple aspect de la question ) et une majorité nationale pour; et ce dans dans
    un contexte où l’ Assemblée n’est pas liée par l’avis du Comité national d’éthique. Je vois là un parrallèle avec le Conseil Constitutionnel, dans le domaine strictement juridique, qui lui ne
    peut intervenir qu’après un vote, sa décision s’imposant sans délai ni recours, évidemment… Cela dit, loin de moi l’idée que cette extension de la PMA serait immorale, en soi…Après tout le
    Comité national d’éthique pourrait donner sous certaines conditions un avis favorable…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]
Narbonnaise : Quand des "dindons de la farce" posent un vrai problème de ménagement du territoire !

Narbonnaise : Quand des "dindons de la farce" posent un vrai problème de ménagement du territoire !

    Un membre actif du collectif baptisé “les dindons de la farce” m'a adressé un courriel pour m'informer de leur opposition à l'implantation d'une prison et d'une aire réservée aux "ge[Lire la suite]
À quoi bon 120 journalistes "accrédités à l’Elysée" !

À quoi bon 120 journalistes "accrédités à l’Elysée" !

      J'apprends à la lecture de la Matinale du journal (de référence !? l'est-il encore, vraiment ?) qu'Emmanuel Macron avait fini par accepter l’invitation de l’association de [Lire la suite]