Contre-Regards

par Michel SANTO

L’option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

 

   

Narbonne fut grande, capitale aussi d’une vaste province romaine. Elle ne l’est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l’empêche pas d’honorablement tenir son rang. Celui d’une ville moyenne au charme indiscutable dans laquelle il fait bon vivre sans se croire obligé de ressasser la gloire de son lointain passé. Fut-elle sportive, comme celle de son club de rugby, le RCNM, entré lui aussi désormais dans les livres d’histoire. C’est ce genre de réflexions qui me venaient à l’esprit, ce matin, lisant le long entretien accordé au journal local par le président de ce club. Bon dernier au classement de la Pro2, menacé de descendre en fédérale, il nous explique n’y être (lui et son bloc d’actionnaires) pour rien. La faute en reviendrait aux dirigeants des vingts dernières années, à leur « gouvernance », à des infrastructures inadaptées [1]… Admettons ! Et d’ajouter : « Même un échec sportif ne doit pas nous faire oublier l’objectif principal : faire du Rcnm un club pérenne, attractif, avec une forte identité narbonnaise et régionale, et performant dans la durée ». Certes, mais la question se pose néanmoins du niveau des montants financiers directs et indirects  apportés au Rcnm par les collectivités publiques ? Et aujourd’hui, en regard des résultats de ce club, comment rationnellement les justifier. Ses performances, son image, loin de compléter et valoriser la communication municipale et le rayonnement de la cité, ont plutôt des effets négatifs ; quant à sa contribution à la promotion de la pratique d’un sport par le plus grand nombre de nos concitoyens, elle est, comparée aux adeptes des « ballons ronds », très faible… De sorte que nos décideurs « politiques » devront bien un jour, me semble-t-il, revoir cette option préférentielle accordée jusqu’ici au RCNM. Une option qui résulte d’une histoire qui n’est plus, et ne le sera plus jamais…

[1] « Avez-vous vu quelqu’un vous parler des infrastructures ? Moi, j’ai un projet, que je montrerai à la presse. »

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
Le nouvel ordre moral.

Le nouvel ordre moral.

Extrait du "Le nouvel ordre moral" par Christophe Carraud, qui signe, hélas !, le dernier numéro (le 47) de la Revue Conférence : "De même que la propagande va avec le repli (des années noire[Lire la suite]
Pour Delphine Batho, c'est les arbres (sujets de droit), ou la mort !…

Pour Delphine Batho, c'est les arbres (sujets de droit), ou la mort !…

Pour Delphine Batho, l’ancienne ministre socialiste de l’Environnement du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui, par lui, en fut aussi  promptement exclue : « On a le choix entre l’écolo[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :