Contre-Regards

par Michel SANTO

L’option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

 

   

Narbonne fut grande, capitale aussi d’une vaste province romaine. Elle ne l’est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l’empêche pas d’honorablement tenir son rang. Celui d’une ville moyenne au charme indiscutable dans laquelle il fait bon vivre sans se croire obligé de ressasser la gloire de son lointain passé. Fut-elle sportive, comme celle de son club de rugby, le RCNM, entré lui aussi désormais dans les livres d’histoire. C’est ce genre de réflexions qui me venaient à l’esprit, ce matin, lisant le long entretien accordé au journal local par le président de ce club. Bon dernier au classement de la Pro2, menacé de descendre en fédérale, il nous explique n’y être (lui et son bloc d’actionnaires) pour rien. La faute en reviendrait aux dirigeants des vingts dernières années, à leur « gouvernance », à des infrastructures inadaptées [1]… Admettons ! Et d’ajouter : « Même un échec sportif ne doit pas nous faire oublier l’objectif principal : faire du Rcnm un club pérenne, attractif, avec une forte identité narbonnaise et régionale, et performant dans la durée ». Certes, mais la question se pose néanmoins du niveau des montants financiers directs et indirects  apportés au Rcnm par les collectivités publiques ? Et aujourd’hui, en regard des résultats de ce club, comment rationnellement les justifier. Ses performances, son image, loin de compléter et valoriser la communication municipale et le rayonnement de la cité, ont plutôt des effets négatifs ; quant à sa contribution à la promotion de la pratique d’un sport par le plus grand nombre de nos concitoyens, elle est, comparée aux adeptes des « ballons ronds », très faible… De sorte que nos décideurs « politiques » devront bien un jour, me semble-t-il, revoir cette option préférentielle accordée jusqu’ici au RCNM. Une option qui résulte d’une histoire qui n’est plus, et ne le sera plus jamais…

[1] « Avez-vous vu quelqu’un vous parler des infrastructures ? Moi, j’ai un projet, que je montrerai à la presse. »

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Carlos  Ghosn à l'ombre au pays du Soleil Levant…

Carlos Ghosn à l'ombre au pays du Soleil Levant…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Carlos, victime d'un "délit de sale gueule" ???"   [Lire la suite]
Le clivage centre-périphérie n'explique pas tout du mouvement social des "gilets jaunes"…

Le clivage centre-périphérie n'explique pas tout du mouvement social des "gilets jaunes"…

        Je lis ici où là qu'avec ce mouvement des "gilets jaunes", beaucoup découvriraient une France aux niveaux et modes de vie profondément différents, voire très oppo[Lire la suite]
Madame Méadel, ancienne ministre, perd la tête et manie la "guillotine symbolique" de préférence au droit…

Madame Méadel, ancienne ministre, perd la tête et manie la "guillotine symbolique" de préférence au

    Juliette Méadel est  avocate, haut fonctionnaire et femme politique. Elle fut porte-parole du Parti socialiste de 2014 à 2016 et secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes [Lire la suite]
Des "Papillons" et des élus pris dans les filets de l'inconséquence politique…

Des "Papillons" et des élus pris dans les filets de l'inconséquence politique…

        C'est un rassemblement inhabituel devant l'entrée de l'Hôtel de Ville,  jeudi, qui m'a incité à monter jusqu'à la salle des Synodes où devait se réunir un con[Lire la suite]
Européennes, municipales  : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

Européennes, municipales : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

L'humeur du pays est jaune fluo ; la mienne est plutôt noire. Entendre des candidats, lors de la campagne présidentielle, expliquer qu’il faut une taxe carbone et les voir, aujourd'hui, lancer leurs [Lire la suite]
Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :