Contre-Regards

par Michel SANTO

Lundi noir pour ” Jeudi Noir “.

 

The sun sets on the coast at Gruissan, Narbonne, France 

Lundi 21 février, “Jeudi Noir” tentait d’occuper à l’heure du déjeuner un immeuble appartenant à l’Etat gabonais, 51, rue de l’Université. Ce qui ne manque pas d’humour, mais aurait tout aussi pu virer au lynchage médiatique. Par les temps qui courent, il convient en effet d’être attentif au choix des cibles et des mots. Enfin ! Pour en revenir à cet « acte citoyen » d’étudiants mal-logés (c’est la clientèle de « Jeudi Noir »), le plus drôle est leur profil. On y trouve l’assistant parlementaire de Noël Mamère, qui sans doute passait là par hasard, accompagné de trois chargés de mission au Conseil Régional d’Ile de France, des voisins de la  rue Barbet de Jouy, et des directeurs de cabinet d’Europe Ecologie et du groupe Front de Gauche au Conseil Régional d’Ile-de-France. Quant aux journalistes d’Alternatives Economiques et trois autres pigistes, ils étaient là, ben voyons, voyons voir, pour couvrir  l’évènement dont ils étaient les acteurs…Ce qui ne manque pas d’esprit de manipulation et leur garantit une belle carrière dans les médias nationaux. Nos fonctionnaires territoriaux ayant fait la preuve, eux, de la haute conception qu’ils se faisaient du service public. Sans commentaires…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio