Contre-Regards

par Michel SANTO

Lundi noir pour  » Jeudi Noir « .

 

The sun sets on the coast at Gruissan, Narbonne, France 

Lundi 21 février, « Jeudi Noir » tentait d’occuper à l’heure du déjeuner un immeuble appartenant à l’Etat gabonais, 51, rue de l’Université. Ce qui ne manque pas d’humour, mais aurait tout aussi pu virer au lynchage médiatique. Par les temps qui courent, il convient en effet d’être attentif au choix des cibles et des mots. Enfin ! Pour en revenir à cet « acte citoyen » d’étudiants mal-logés (c’est la clientèle de « Jeudi Noir »), le plus drôle est leur profil. On y trouve l’assistant parlementaire de Noël Mamère, qui sans doute passait là par hasard, accompagné de trois chargés de mission au Conseil Régional d’Ile de France, des voisins de la  rue Barbet de Jouy, et des directeurs de cabinet d’Europe Ecologie et du groupe Front de Gauche au Conseil Régional d’Ile-de-France. Quant aux journalistes d’Alternatives Economiques et trois autres pigistes, ils étaient là, ben voyons, voyons voir, pour couvrir  l’évènement dont ils étaient les acteurs…Ce qui ne manque pas d’esprit de manipulation et leur garantit une belle carrière dans les médias nationaux. Nos fonctionnaires territoriaux ayant fait la preuve, eux, de la haute conception qu’ils se faisaient du service public. Sans commentaires…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]