Contre-Regards

par Michel SANTO

Macron carbonise les primaires de droite et de gauche ! | Contre-Regard.com


Ce jeune homme est décidément insupportable. On l’attendait sur un plateau de télévision pour y déclarer sa candidature à l’élection présidentielle de 2017, il  l’a fait dans un C.F.A de la Seine-Saint-Denis. L’image de journalistes au milieu de « bleus » de travail reniflant des odeurs d’huiles de vidange était du plus bel effet. Depuis, on assiste à un concert quasi unanime de critiques d’une violence  inouïe : Brutus, traître, pour tous les tartuffes qui, à gauche, font des procès en traîtrise à François Hollande depuis le début de son quinquennat ; escroc, pour des philosophes « engagés » qui longtemps furent les propagandistes zélés d’un communisme à la mode « Mao » ; immoral, pour tous les « planqués » et les apparatchiks  biberonnés depuis leur adolescence dans les officines associatives du Ps et de l’Unef ; hypocrite, pour tous les parvenus, anciens de l’ENA et de la filière trotskiste, de la « coupole » socialiste ; agent de la finance internationale, pour les thuriféraires d’un État croulant sous la dette et  vivant de cette même finance « cosmopolite » ; trop libéral, pour les « bonapartistes »  de droite et de gauche ; trop social, pour les libéraux-conservateurs ; trop jeune, pour les vieux ; sans mandat électoral, pour  tous ceux qui les cumulent, et en vivent ; sans parti et sans « logistique » pour le soutenir dans son « aventure vouée à l’échec » ; sans expérience… Bref ! insupportable, et à « tuer » pour tous les « rentiers » de la classe politique. Les plus modérés, comme le journal le Monde, le présentant à longueur de colonnes comme « l’énarque-banquier » plein d’ambition… C’est dire ! En attendant, ce novice démontre une parfaite gestion de son calendrier politique et médiatique : la veille du premier tour des primaires à droite, il retient et efface des électeurs juppéiste plutôt centristes, en pariant sur Sarkozy ; à quelques semaines de celles de la gauche, il déstabilise le jeu en obligeant Hollande et Valls à se découvrir, en  pariant que Hollande ne se représentera pas… Ma foi, ce n’est déjà pas si mal que ça pour un jeune surdoué qui n’entend rien au jeu politique français. Et puis, casser les « codes » en usage depuis des lustres, envoyer un grand coup de pied dans la fourmilière ne peut pas faire de mal. Au point où nous en sommes… Je sais, j’exagère !

 

PS : lire aussi l’éditorial de Nicolas Beytout dans l’Opinion en cliquant sur (ici)


 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Aimé COUQUET

    |

    Macron, candidat anti système ? Comme Marine ? S’agit-il du système capitaliste ?

    Reply

  • Didier

    |

    Il faut quand même noter que les élèves du centre d’apprentissage avaient été confinés dans une salle annexe avec interdiction d’accéder à l’atelier où l’Emmanuel faisait son sketch…..

    Reply

  • Borras

    |

    Tu as raison Michel les codes sont bouleversés . Est ce que ce qinquennat finalement va se terminer par une révolution paisible.

    Reply

  • Michel

    |

    Le seul candidat capable de redonner à la France ses lettres de noblesse. Les systèmes en place depuis 40 ans es totalement verrouillé ( par la gauche et par la droite) et le vote FN est selon moi un suicide lent et douloureux … Oui à la candidature de EM !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Mélenchon "Entre théâtre ce soir et télé réalité "       Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et ca[Lire la suite]
Alain Perea se tire une balle dans le pied !

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

  Narbonne, vendredi 23h 30   Depuis ce matin, Alain Perea se fait tirer comme un lapin sur les réseaux sociaux. À ses trousses, des milliers de "fusils" venus des quatre coins du[Lire la suite]
Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :