Madame Raquel Garrido ne veut pas d’un régime anti pop-corn…

   

Madame Raquel Garrido s’indigne que le premier ministre lui interdise désormais de manger du pop-corn dans une salle de cinéma. Elle n’en comprend pas les raisons civiques : l’empêcher de polluer l’environnement sonore et olfactif de ses voisins ; et sanitaires : la protéger surtout d’une pathologie sociale préoccupante : le surpoids, source de dérèglements de toute nature – notamment psychosensoriels : boulimie, paranoïa, etc. Doit-on entendre, finalement, que pour cette avocate insoumise, ce petit régime éthique et sanitaire serait au-dessus de ses moyens. Qu’il serait déjà trop tard, pour elle en tout cas…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :