Mais qui donc abolira un jour le hasard ?

Mais qui donc abolira un jour le hasard ? Mon poumon gauche, dans un mouvement réflexe violent, a en effet dangereusement vrillé en pointes acérées, quand, accidentellement, je suis tombé sur cette phrase prononcée ce matin à la radio par le sinistre Benoît Hamon : « En quoi préférer les vélos aux avions est plus dangereux que préférer les blancs aux noirs ? » Depuis jeudi pourtant, je respecte les consignes de la responsable des urgences qui m’avait pris en charge : « calme et repos absolus ; et surtout évitez les cons ! » Mais voilà, comme les virus ou les bactéries, invisibles, ils viennent vous pourrir la vie et les bronches au moment où vous vous y attendez le moins et au hasard de circonstances elles-mêmes aléatoires… Protégez-vous !

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Jean Pierre

    |

    Prochaine déclaration que je suggère à Benoit :
    « Est-il plus sympa de sortir avec une pompe à vélo que de manger tout seul sur un bidon d’huile ? »

    Reply

  • Avatar

    phthoreux

    |

    Lorsque j’étais enfant et que je disais une grosse bêtise, mon père m’avertissait : « Quand les andouilles voleront, tu seras chef d’escadrille ! » Par les temps qui courent, il y a tellement de sottises proférées dans le microcosme politique, qu’on se bouscule au portillon des promotions ! Triste époque…
    Que cela ne vous empêche pas toutefois d’aller vers un prompt et complet rétablissement !
    Au plaisir de vous lire

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :