Contre-Regards

par Michel SANTO

Mais qui est donc l’auteur de ce Hold-Up ?

À gauche Pierre Barnerias ; à droite Serge Abad-Gallardo

   

Étonnement, je n’ai rien lu sur ce « Hold-Up » tenté sur notre intelligence critique qui nous apprenne quelque chose sur son réalisateur – comme on le fait habituellement – ainsi que sur la composition de son oeuvre. Ce dernier point, il est vrai, ne mérite pas qu’on s’y attarde, tant les différentes séquences de ce film ne sont que des redites et l’ensemble une compilation de tout ce qu’on voit passer sur les réseaux sociaux et les plateaux des chaînes en continue depuis au moins 6 mois. Le plus étrange cependant est que les « fans » de cette pellicule semble apprendre ces mêmes « choses cachées par le système aux mains de qui vous savez…», pourtant perpétuellement rabâchées, pour la première fois. J’ai aussi remarqué sur mes fils d’actualités, sans que cela soit une « vérité sociologique » établie au plan national, que l’on trouve dans ce public acquis aux thèses exposées par les différents intervenants, tout ce que la France compte de militants ou sympathisants du Fn et de la droite des LR, d’intégristes religieux, de gilets jaunes et de rouges-bruns, de collapsologues verts ou pas, d’anti-vaccins, etc. Ce qui m’amène à penser qu’il va falloir désormais apprendre à vivre dans ce monde de la post-vérité où n’avons plus hélas ! la même réalité en partage. Je disais donc dans le commencement de ce texte que nous ne savions rien ou presque, à la lecture des « critiques » de ce film sur l’auteur de ce documentaire, le nommé Pierre Barnerias. La notice Wikipédia, à laquelle je renvoie, nous renseigne toutefois assez bien sur le personnage ; et elle nous permet de tracer son profil intellectuel et politique. Parmi ses nombreuses interventions publiques, j’ai notamment trouvé sa participation à une conférence organisée par « Auberge Espagnole Ste Catherine de Sienne » sur « Fatima face à la Franc-maçonnerie et au communisme » – un indice significatif de ses « obsessions » intellectuelles, qui est aussi au centre de la thèse de son film sorti en 2014 : « M et le 3e Secret ». À la tribune, de cette discrète « confrérie » de cathos-tradi», il cotoyait un personnage bien connu dans ma petite ville de Narbonne dont il fut le secrétaire général adjoint, avant que lui soit donné par le président du Grand Narbonne de l’époque la direction de « l’Office HLM communautaire » : Serge Abad-Gallardo. Cet ancien franc-maçon du Droit Humain, néo-converti au catholicisme le plus conservateur et rigoriste, court à présent dans toutes ces chapelles intégristes pour y expliquer que si : « le Dragon rouge est l’athéisme marxiste, la Bête noire est la Franc­-maçonnerie. » Éternelle, toujours vivace et toujours réactivée sous des formes diverses, théorie du complot judéo-maçonnique…

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :