Contre-Regards

par Michel SANTO

Mon programme pour les municipales de Narbonne et … pour partout ailleurs !

 

Unknown-copie-9.jpeg

 

 

Très bientôt nos quotidiens locaux vont présenter les programmes des candidats aux prochaines élections municipales. L’un d’entre eux, un certain Joseph Francis , s’est lancé à la conquête de Montpellier en se payant, il en a les moyens, une pleine page de pub dans Midi Libre . Dans sa  lettre ouverte, il dévoile ses premières intentions, fruits de milliers de témoignages recueillis mis en forme par des groupes d’experts venus de  tous horizons, précise-t-il ! Un projet d’une audace inouïe dont devraient s’inspirer  les maires sortants candidats à leur propre succession et ceux qui ne pensent qu’à les sortir pour installer leur propre filiation . Qu’on en juge ! Au menu donc, une  diminution aux forceps des impôts locaux de l’ordre de 50 millions d’euros pour commencer, suivie d’une saisissante baisse de 30 % du prix de l’eau  et  d’un allégement non moins vif d’un tiers de la facture payée par chaque foyer pour l’enlèvement des ordures ménagères. Comme si cela ne suffisait pas pour allécher l’électeur, une création de dizaines de milliers d’emplois est offerte en supplément par notre impétueux chef d’entreprise à la retraite. Je vous épargne la suite de ses iconoclastes propositions à caractère universel , et me contenterais, si j’étais candidat dans ma petite ville qui se veut toujours aussi grande, de les compléter par quelques propositions conformes au biotope narbonnais; des propositions établies, cela va sans dire, sur la foi de débats participatifs anisés et vécus aux comptoirs des bistrots des Halles. Le commerce de proximité étant , paraît-il, en péril , j’annoncerais donc la mise en oeuvre immédiate de la gratuité totale de stationnement en centre ville ; et ce quel que soit le mode de transport utilisé ( automobile, tricycle, trottinette, cheval, âne… ou fauteuil roulant) , ainsi que la suppression des rues piétonnes, des sens obligatoires et de toutes les entraves présentes et à venir à la libre circulation de tous les moyens de déplacements connus et qui ne le sont pas encore . Suivraient l’installation de poubelles et de vespasiennes publiques tous les 200 mètres ( à débattre ! ) et conséquemment le recrutement massif , à hauteur d’un policier municipal pour 100 habitants, d’agents chargés de la sécurité, de l’hygiène et de la propreté –  trois domaines de l’action publique nécessitant , comme chacun sait , une étroite coordination. Dans le tourisme enfin, j’utiliserais tous les moyens fournis par la Science pour en finir avec une ruineuse Tramontane qui raccourcit calamiteusement notre saison touristique et met les nerfs de nos paisibles concitoyens en boules. Avec, en complément, dans une phase de transition à l’échéance inconnue, pour pallier les néfastes effets de cet insupportable vent sur les épidermes de nos estivants, le remplacement du volatile sable fin de nos plages par de lourds et impassibles galets d’Etretat … Le manque de place ne me permettant pas de compléter cette esquisse de programme, je laisse à chacun de mes futurs électeurs le soin de le compléter en sachant que leurs propositions seront reprises in extenso par mon équipe d’élus soudés par le seul désir d’assurer une bonne et saine gestion d’impôts jusqu’ici scandaleusement prélevés et catastrophiquement dépensés. J’ajouterais enfin, à l’adresse de mes adversaires réels ou imaginaires, que ce programme ayant été breveté auprès de l’Institut National des Démagogues Avérés il est naturellement, si je puis dire, à leur entière disposition… Sans autre contrepartie que la satisfaction d’en lire de plus invraisemblables encore au mois de mars prochain…

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio