Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! municipales 2014 : de la médiathèque au théâtre un axe structurant à aménager…

Narbonne ! municipales 2014 : de la médiathèque au théâtre un axe structurant à aménager...

Dans un récent billet, j’exposais  ce qui devrait être mis en oeuvre, sur la durée du prochain mandat municipal, et d’autres, afin de remédier aux  problèmes de toute nature affectant le quartier de Bourg . J’y  faisais observer qu’une lourde erreur d’aménagement en était la cause et que seule une audacieuse requalification pouvait le sortir de ses difficultés présentes. Je n’y reviendrai pas ici et renvoie donc mes  lecteurs à l’article en question – en lien ci-dessous. À ce grand chantier, s’en ajoute un second tout aussi important pour l’équilibre urbain et social du coeur de ville de notre Cité. Il s’agit de l’aménagement des quais Vallières et Victor Hugo et des voies de circulation adjacentes. Pourquoi ? Parce qu’ils sont sur  un axe structurant : Médiathèque – Hôtel de Ville – Théâtre , et qu’ils représentent le chaînon manquant à traiter afin de rendre cohérente et fonctionnelle cette véritable « colonne vertébrale » urbaine. La rendre cohérente au plan esthétique, tout d’abord, avec les nouvelles Barques – une réussite, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire dans la presse locale – ,  mais aussi redéfinir sa fonction urbaine afin que ces quais et leurs deux voies adjacentes puissent assurer leur fonction  de  liaison et de fluidification entre  le coeur historique de la Cité et le futur ensemble constitué par le musée régional archéologique et le nouveau quartier sud   ; tout en privilégiant les modes de déplacements doux : pédestre, deux roues etc  – sans pour autant pénaliser l’automobile . Sans entrer dans le détail ,  voici les grandes lignes de ce « grand chantier » . Créer , quai Vallières, une vraie « promenade » le long de la Robine  dans le prolongement du Cours Mirabeau  dans le même style que celui des Barques ; pour ce faire, il conviendrait de prendre une voie de circulation sur le boulevard adjacent en rendant sa circulation en « sens unique » ; l’existant en parking de  surface, lui, pourrait être redéfini par un traitement paysager …  Même logique, côté Victor Hugo ! Avec son boulevard mis en sens unique, traiter la voie gagnée  en espace de circulation piéton , toujours dans le même esprit architectural bien sur … Sans oublier évidemment la requalification de l’espace actuellement réservé au stationnement des voitures , côté canal, pour lui ajouter , dans le prolongement des Barques, une fonction « promenade » et « détente » dans un environnement paysager « modernisé » …  Ainsi, par ce programme d’aménagement sur cet axe central et structurant ,  la jonction du centre historique de Narbonne avec la véritable entrée de ville située à hauteur de l’ensemble Théâtre et futur musée régional serait enfin réalisée. Et ce dans une parfaite unité esthétique . Un seul Cours , de fait,  dédié en priorité aux modes de déplacements doux et une plus grande efficacité dans la gestion des flux circulatoires donneraient , de plus, à ce qui est – et qui le sera encore plus demain – l’artère centrale de notre cité un visage attrayant pour  ses habitants, comme pour ceux qui lui rendent visite …   ; un nouveau centre ville ainsi réaménagé qui serait aussi , osons le dire, le plus beau de la région … et au delà. Puisse cette réflexion alimenter le débat électoral et celui des programmes en compétition. C'est sa seule ambition !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • ORRIT

    |

    Bonjour Mr Santo,
    Avec toutes vos bonnes propositions, votre analyse si pertinente, pourquoi vous ne vous êtes jamais présenté à aucune élection ? Notamment les Municipales ?
    Cordialement

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]
Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

          Les TGV arrivent bien à Béziers. Il en repartent aussi. Comme à Narbonne, Perpignan et Montpellier. Et ce depuis quelques années déjà. Qu’ils ne roulent[Lire la suite]