Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : “La ville de demain se dessine à l’entrée Sud” ! Vraiment ?

 

La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtiment, Jacques Chanut. Une réunion de travail avec le maire de Narbonne Didier Mouly et le président de l’agglomération Jacques Bascou, l’avait précédé, apprend-t-on, dans la même édition de ce même journal. Elle lui aurait ainsi permis de prendre connaissance avec beaucoup d’intérêt — je n’en doute pas — de « la ville de demain qui se dessine à l’entrée Sud » de Narbonne.  Tiens donc ! la « ville de demain » ? Au Sud, ou à l’Est ? Dans cette zone où se concentrent de lourds équipements : Parc des Sports, Arena, Théâtre, Musée, Zone commerciale et Parc des expositions ? Et dans laquelle est prévue la construction de 950 logements (sur 10 ans). Vraiment ! C’est cela, la ville de demain ? Cet espace sans autre identité singulière que d’être une zone d’équipements sportifs, culturels, économiques et commerciaux… Et ce alors qu’il nous faut réinventer celle d’aujourd’hui ; la dynamiser et la rénover à partir de son coeur historique et son centre élargi jusqu’aux abords de cette zone Sud, notamment. Qu’on me comprenne bien ! Loin de sous-estimer les bénéfices que peut tirer notre Cité de ces grands équipements, on me permettra néanmoins de ne pas m’esbaudir, comme les promoteurs et les entreprises du bâtiment concernés, devant ces « Berges de la Robine » là présentées, par eux, comme un quartier-vitrine de « la ville de demain ». Et si je comprends bien que sa commercialisation est entrée dans sa phase active, je comprendrais moins que les élus en rajoutent dans le dithyrambe. 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Il me semble qu’il serait plus pertinent de s’occuper de la ville d’hier qui se meurt. Le élus ne sont pas des urbanistes, ça se saurait .

    Reply

  • Avatar

    Antoine

    |

    Mr Santo,

    Vous ne confondriez pas par hasard l’entrée Sud de la ville (Route de Perpignan) avec l’entrée Est (Bonne Source et Parc des Sports) ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Dans l’article en référence, et c’est pour cela que j’ai mis les guillemets, c’est le Sud qui est repris, alors que ce quartier est à l’Est, en effet !

      Reply

  • Avatar

    GUITARD christian

    |

    Comme j’aimerais lire cet éditorial sous la forme littéraire inspirée des “LETTRES PERSANES” ou de ” LA COUR ” chère au Canard enchainé.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :