Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne, Perpignan et Béziers dans le flop 7 des villes de plus de 50 000 habitants !

 

boardok.png

   

Le Figaro a mesuré la vitalité économique de 113 villes métropolitaines de plus de 50.000 habitants, au moyen de nombreux indicateurs socio-économiques. Bilan: Cergy l’emporte, Calais ferme le classement. Et Narbonne me dirait-vous ? Au 107ème rang, elle échappe de peu au flop 5. Perpignan suit au 108ème et Béziers au 110ème. Rien de bien nouveau, hélas ! , mais qu’il est bon de rappeler ici ; ne serait-ce que pour s’indigner du ridicule des petites polémiques politiciennes locales quasi journalières en regard de cette lourde et brutale réalité  socio-économique . Une réalité qui devrait obliger nos élus de la Ville et du Grand Narbonne à s’engager dans une politique résolument collaborative plutôt qu’à se chamailler, comme encore récemment, sur l’absence du logo de Narbonne sur les affiches du RCNM collées sur le derrière des bus du prestataire de service, Kéolis, de l’Agglo…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    camus thierry

    |

    Étonnant non comme disait le regretté Pierre Desproges . Tous les Narbonnais connaissent et subissent le dynamisme virulent de nos chers élus de la mairie comme du Petit Narbonne (l’agglo quoi) . Ils dépensent une énergie folle à se chamailler dans le bac à sable . Leurs forces s’épuisent dans des guéguerres sans fin et il ne reste plus rien pour le pauvre citoyen Narbonnais . Nous avons la chance d’avoir une magnifique cathédrale , allons ensemble déposer un cierge , on ne sait jamais .

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Pour résumer du côté de l’agglo , il me semble que le terme exact serait “vite alités” , c’est le privilège de ceux qui s’épuisent dans le bac à sable , ils vivent dans un grand confort alors l’économie ils n’en ont rien à foutre .Prendre sans entreprendre telle est leur devise .

    Reply

  • Avatar

    fred

    |

    rappelez-vous les slogans de Mouly père dans les années 80s 90s
    ”j’aime cette ville, elle a du punch” ” Narbonne carrefour de l’Europe du Sud” …… ben voilà !
    37 ans de gestion (sclérose) NN, et avec les 6 ans de Mouly fils ce sera …. la continuité
    Dire que certains vénèrent encore cette période !!! ???

    Le terme ”maire bâtisseur” m’a toujours laissé … perplexe, Frêche, les Baudis oui, ont été des maires bâtisseurs, il suffit de voir le villes, mais pas les Mouly

    …… mais la salle multimodale va tout arranger, vous verrez !!!!! ;)

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :