Contre-Regards

par Michel SANTO

Inconfort moral et hypocrisie politique.

 

Ségolène Royal ce dimanche: “L’immigration clandestine, même si on aurait envie de faire plaisir à tout le monde et d’accueillir tout le monde, n’est pas possible parce que cela pèserait encore sur les conditions de travail et de vie des gens déjà les plus défavorisés de notre société.” Tout en préconisant quand même un examen au cas par cas.

Une position finalement pas si isolée au sein du Parti socialiste. Ainsi Sandrine Mazetier, la secrétaire du PS à l’immigration, préconise-t-elle un “accueil temporaire” suivi d’un traitement personnalisé des personnes immigrées…

Un modèle d’ambiguïté qui permet, dans un seul mouvement et après un grand coup de menton autoritaire : le refus de l’immigration clandestine, d’offrir un visage humanitaire et  accueillant : le traitement au ” cas par cas “.

Une posture politique aussi d’une hypocrisie absolue dans laquelle se mêlent inconfort moral et opportunisme électoral. Un mélange détonant qui décrédibilise toute parole publique. Et on feint ensuite de brandir la menace « populiste » !… (1)

Ah ! que je vous dise aussi : ”  les martinets sont de retour “. Depuis une semaine, matin et soir, ils sillonnent en bandes le ciel narbonnais…

(1)  je profite de la circonstance pour saluer ici Manuel Valls et encourager ceux qui me lisent à lire son dernier ouvrage: ” Sécurité “. Pour en avoir une idée, voir l’article que lui consacre P.Bilger sur son site.

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire